Ecoutez Radio Sputnik
    Sebastian Coe, président de l'IAAF

    "L'IAAF mérite d'être dissoute" suite au scandale de corruption

    © REUTERS / JASON LEE
    Sports
    URL courte
    22313
    S'abonner

    Selon le ministre russe des Sports, l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) devrait être dissoute puisque son président Sebastian Coe fait l'objet d'une enquête pénale suite à un scandale de corruption.

    L'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) a rejeté toute la responsabilité sur la Fédération russe d'athlétisme en maintenant la suspension des athlètes russes, mais c'est elle qui doit être dissoute, a déclaré dimanche le ministre russe des Sports Vitali Moutko.

    "Ils ont rejeté toute la responsabilité sur la Fédération russe d'athlétisme. Mais c'est l'IAAF qu'il faut dissoudre, leur président fait l'objet d'une enquête pénale, il est accusé d'avoir touché un pot-de-vin et dissimulé des échantillons" lors de contrôles anti-dopage, a indiqué M.Moutko cité par l'agence R-Sport.

    La chaîne de télévision BBC a récemment annoncé que le président actuel de l'IAAF Sebastian Coe a été élu en 2015 grâce aux voix rassemblées par Papa Massata Diack, le fils de Lamine Diack, son prédécesseur à la tête de l'IAAF. Papa Massata Diack est sous le coup d'un mandat d'arrêt international pour son rôle dans le scandale de dopage impliquant des athlètes russes. Sebastian Coe est aussi accusé d'avoir "couvert" des tests positifs de certains athlètes.

    Le Conseil de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) a décidé, le 17 juin dernier, de maintenir la suspension des athlètes russes pour toutes les compétitions internationales sur fond du scandale de dopage. Les athlètes russes ne pourront pas se présenter aux Jeux olympiques de l'été 2016 qui se dérouleront du 5 au 21 août prochains à Rio de Janeiro, au Brésil.

    Le 21 juin, le Comité international olympique (CIO) se réunira à Lausanne pour discuter si les sportifs méritent une approche individuelle ou s'ils doivent porter une responsabilité collective au cas où certains sportifs sont destitués de la participation aux JO 2016. Toutefois, le comité exécutif du CIO a déjà déclaré samedi qu'il respectait totalement la position de l'IAAF.

    Lire aussi:

    Dopage: les athlètes russes interdits de Jeux olympiques
    ARD admet qu'elle ne croit pas aux déclarations sur le dopage en Russie
    Maria Sharapova va faire appel de sa suspension pour dopage
    Tags:
    corruption, dopage, scandale, Fédération russe d'athlétisme (ARAF), Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), Papa Massata Diack, Sebastian Coe, Vitali Moutko, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik