Ecoutez Radio Sputnik
    Que mangent les sportifs des Jeux olympiques?

    Que mangent les sportifs des Jeux olympiques?

    © Flickr/ Grey World
    Sports
    URL courte
    1508

    En 2008 le champion américain Michael Phelps, 23 médailles d’or olympiques au compteur, a épaté le la terre entière en décrivant son repas quotidien.

    Trois sandwichs avec des œufs, du fromage, de la salade verte, des tomates, des oignons grillés fournis avec de la mayo, selon WSJ, avant de passer à une petite omelette de cinq œufs, du grésil, une montagnette de pains grillés, sans oublier quelques biscuits avec de pépites du chocolat.

    Deux grandes boîtes de pâtes, encore des sandwichs et des pizzas.

    Score final, 12.000 calories. Soit cinq fois plus que la moyenne recommandée pour un citoyen américain. Mais dans une autre interview récente accordée au même quotidien, l'illustre nageur confie qu'il mange et s'entraîne différemment aujourd'hui.

    Briser les stéréotypes concernant l'alimentation d'un athlète pro, c'est encore une vraie réussite de Michael Phelps. D'ailleurs, les régimes des sportifs de premier plan varient beaucoup en fonction du sport et de l'athlète. Une tendance se dégage néanmoins: les athlètes mangent de moins en moins.

    Selon la recherche effectuée par le centre SB Nation and Eater, on trouve de plus en plus de nourriture légère et saine dans l'alimentation des champions, comme des yaourts à la grecque, de l'avoine et du chou, la pizza étant quasiment absente de la liste sauf durant certaines célébrations à titre d'exception.

    La recherche s'est penchée sur le régime alimentaire de six champions olympiques américains. Par exemple, le gymnaste Gabby Douglas mange un blanc de poulet grillé garni d'asperges au déjeuner.

    "Les changements de régimes alimentaires sont une donnée récente. Aujourd'hui, les athlètes se focalisent beaucoup sur ce qu'ils mettent dedans", se réjouit Asker Jeukendrup, professeur à l'Université de Loughborough et nutritionniste de plusieurs champions olympiques, signalant que le sport de haut niveau et la concurrence poussent les sportifs à prêter plus d'attention à leur alimentation.

    Matt Fitzgerald, un autre spécialiste en matière de nutrition sportive, avoue dans son livre "Diète d'endurance" qu'il ne croise presque plus d'athlètes du style de M. Phelps.

    "Je me concentre sur les fruits et les légumes frais, et je veux être sûre que ce que je mange est sain", a confié Julie Johnston, membre de l'équipe américaine de football. Pour son repas du soir elle opte pour un smoothie et une soupe au poulet, à l'instar de la tireuse Corey Codgell-Unrein avec son poulet aux légumes.

    Les gymnastes, les judokas ou les lutteurs n'ont de dépenses énergétiques que lors des compétitions afin de conserver la masse de combat appropriée, en utilisant plutôt les saunas combinés avec un régime detox pour une perte de poids rapide. Parfois, ce régime pose problème si un athlète de poids doit se limiter à 1.200 calories par jour.

    Les nageurs, les coureurs, les rameurs et les marathoniens ont pour leur part besoin d'une alimentation riche en glucides. Certains rameurs consomment entre 8.000 et 10.000 calories en proportion avec leur poids. D'ailleurs, les repas du nageur Nathan Adrian se rapprochent du "régime" à la Phelps.

    Les athlètes qui pratiquent des sports liés à la force physique ont normalement essayent d'avoir un apport en protéines élevé et consomment pour ce faire des œufs ou de la viande.

    Alors, si vous manger beaucoup, restez dans cette logique, mais faites du sport!

    Lire aussi:

    Les JO comme vous ne les avez jamais vus
    Sportifs-mutants, gare à vous! L'AMA est en alerte...
    «Pas de Russie, pas de Jeux»: le message de soutien d’un écolier aux athlètes russes
    Tags:
    nageur, régime alimentaire, protéines, calories, alimentation, JO 2016 de Rio de Janeiro, Université de Looughborough, Michael Phelps
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik