Sports
URL courte
Les Russes exclus des Jeux paralympiques de Rio (50)
57044
S'abonner

Après la décision du TAS d’exclure les paralympiens russes des Jeux, l’équipe biélorusse s’est dite prête à brandir le drapeau russe à Rio. Le Comité international paralympique a pourtant décidé qu’elle n’avait pas le droit de réaliser ce geste de solidarité et a menacé de le considérer comme une protestation politique.

Le Comité international paralympique (CIP) interdit à l'équipe paralympique biélorusse de porter le drapeau russe à l'ouverture des Jeux de Rio, a annoncé le service de presse du CIP.

"La Russie est exclue des Jeux paralympiques 2016 de Rio, de ce fait personne ne portera le drapeau russe à la cérémonie d'ouverture. Si les sportifs biélorusses portent des drapeaux russes à l'ouverture, cela sera considéré comme une protestation politique", a indiqué le Comité international paralympique.

Si l'interdiction n'est pas observée, "des mesures appropriées seront prises à l'égard des sportifs concernés et/ou du Comité national biélorusse", a menacé le CIP.

Rappelons que mardi matin, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté l'appel de la Russie sur la participation de ses sportifs aux Jeux paralympiques de Rio.

Début août, le président du Comité international paralympique (CIP) Philip Craven a déclaré que les sportifs russes seraient exclus des Jeux paralympiques de Rio. Il a également annoncé que le Comité international paralympique envisageait de vérifier une fois de plus tous les tests des sportifs russes depuis les JO 2014 de Sotchi.

Dossier:
Les Russes exclus des Jeux paralympiques de Rio (50)

Lire aussi:

Des paralympiens biélorusses brandiront le drapeau russe à Rio
#Au mépris de: exclus de Rio, des paralympiens disent leur amour du sport et de la vie
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Tags:
paralympique, athlètes, Jeux paralympiques 2016 de Rio de Janeiro, Tribunal arbitral du sport (TAS), Biélorussie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik