Ecoutez Radio Sputnik
    Besik Kudukhov

    Il refuse d'accepter la médaille des JO 2012 retirée à un athlète russe mort

    © Sputnik. Vladimir Baranov
    Sports
    URL courte
    392449571

    Le lutteur libre indien Yogeshwar Dutt se déclare prêt à refuser la médaille d'argent des JO 2012 de Londres attribuée à l'athlète russe Besik Kudukhov, mort en 2013 et accusé de dopage en 2016.

    Yogeshwar Dutt, médaille de bronze des JO de Londres en 60 kilos, a renoncé à la médaille d'argent tombée dans ses mains suite aux accusations de dopage récentes contre le lutteur russe Besik Kudukhov, qui a trouvé la mort dans un accident de voiture en 2013.

    ​"J'estime beaucoup Besik Kudukhov en tant que grand lutteur. Le fait que son test anti-dopage n'a été jugé positif qu'après sa mort est une tragédie. Il faut qu'il conserve sa médaille, si possible. L'esprit d'humanité est d'une importance capitale pour moi", a annoncé le lutteur indien sur son compte Twitter, exprimant le désir que la médaille d'argent reste au sein de la famille de Besik Kudukhov.

    Selon la chaîne, l'Agence mondiale antidopage (AMA) a annoncé avoir découvert dans les analyses sauvegardées du lutteur russe des traces d'une substance interdite, sans toutefois donner plus de précisions.

    Cependant, le Comité international olympique (CIO) et le président de la Fédération russe de lutte Mikhaïl Mamiachvili stipulent l'absence de confirmation officielle que le lutteur russe a été dopé lors des JO de Londres de 2012.

    Le quadruple champion du monde de lutte libre Kudukhov a trouvé une mort tragique dans un accident de la route en décembre 2013.

    Lire aussi:

    L'AMA n'a pas de preuves pour confirmer le dopage de certains athlètes russes
    Dopage: 17 pays appellent à une réforme de l’AMA
    JO 2016: l'AMA critique l'absence de contrôle de dopage pour les sportifs brésiliens
    Tags:
    bronze, médailles olympiques, lutte antidopage, argent, athlètes, JO-2012 de Londres, Fédération russe de lutte, Comité international olympique (CIO), Agence mondiale antidopage (AMA), Mikhail Mamiachvili, Besik Kudukhov, Yogeshwar Dutt, Londres, Inde, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik