Ecoutez Radio Sputnik
    Новосибирский центр крови

    CIO: les 63 échantillons de sang des olympiens russes réanalysés sont propres

    © Sputnik. Alexander Kryazhev
    Sports
    URL courte
    16241

    Aujourd’hui, le Comité International Olympique a déclaré qu’il avait fini de réanalyser la première partie des échantillons de sang des sportifs russes accusés du dopage. Il en ressort que 63 athlètes sur 254 sont propres.

    « Les 63 échantillons de sang recueillis auprès des athlètes russes qui ont participé aux Jeux olympiques d'hiver de Sotchi 2014 ont déjà été réexaminés par le CIO en coopération avec le professeur McLaren et se sont tous avérés négatifs », a déclaré le Comité International Olympique (CIO) dans son communiqué officiel.

    Le Comité a également fait savoir qu'il allait procéder à une nouvelle analyse des sondes de la totalité des 254 athlètes russes qui ont pris part aux JO de Sotchi.

    « Le CIO réexaminera les 254 échantillons d'urine collectés auprès des athlètes russes qui ont participé aux Jeux olympiques d'hiver de Sotchi 2014, puisque le rapport du professeur McLaren n'a pas inclus une seconde analyse complète de tous ces échantillons », a déclaré le communiqué de presse du CIO.

    Le 9 décembre, le professeur en droit du sport canadien Richard McLaren a présenté la deuxième partie de son rapport à Londres. Le rapport affirme que plus de 1 000 athlètes russes ont bénéficié de manipulations dissimulant les résultats positifs des tests antidopage. En outre, le rapport a accusé les anciens responsables russes du ministère des Sports, ainsi que l'Agence russe antidopage (RUSADA) et le FSB d'avoir participé à la dissimulation du dopage.

    Deux commissions créées par le Comité international olympique (CIO) en juillet continueront de traiter les questions liées aux allégations de dopage institutionnalisé dans les sports russes suite à la publication de la deuxième partie du rapport indépendant de M. McLaren, a également annoncé le CIO.

    En juillet, une commission de l'AMA dirigée par Richard McLaren a présenté la première partie du rapport sur la base des résultats de l'enquête qui accuse la Russie d'avoir mis en place un programme de dopage d'État, recommandant au Comité International olympique d'interdire à toute l'équipe russe de participer aux évènements sportifs. Le CIO, à son tour, a préféré laisser les fédérations sportives indépendantes trancher.

    En conséquence, l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) a interdit aux athlètes russes de participer à des compétitions internationales, y compris aux Jeux olympiques de Rio 2016. Le Comité international paralympique (CIP), à son tour, a interdit à tous les athlètes paralympiques russes de prendre part aux Jeux paralympiques de Rio 2016 et aux Jeux paralympiques d'hiver 2018 qui se tiendront à Peyongchang, en Corée du Sud.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

    Lire aussi:

    Le CIO prolonge les sanctions à l'encontre de la Russie
    Dopage en Russie? McLaren refuse de présenter des preuves au CIO
    Président du CIO: c’est moralement correct d'admettre la Russie aux JO à Rio
    Athlètes russes aux JO de Rio: la décision du CIO qualifiée d'illégale par le Tas
    Tags:
    analyse, sport, dopage, Comité international olympique (CIO), Agence mondiale antidopage (AMA), Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik