Ecoutez Radio Sputnik
    Le vice-premier ministre russe Vitaly Moutko

    Vice-PM russe: «Personne n’a le droit d’ouvrir les échantillons sans l'athlète»

    © Sputnik. Alexei Danichev
    Sports
    URL courte
    7271

    Bien que tout soit clair avec le rapport de Richard McLaren dévoilé vendredi 9 décembre, personne n’a le droit d’ouvrir les échantillons pris lors du contrôle antidopage en l'absence de l’athlète concerné, a déclaré le vice-premier ministre russe et ex-ministre des Sports Vitali Moutko.

    Le vice-premier ministre russe et ex-ministre des Sports Vitali Moutko a commenté à l'agence R-Sport la présentation de la deuxième partie du rapport de l'avocat canadien Richard McLaren, nommé par l'Agence mondiale antidopage (AMA) à la tête d'une commission devant enquêter sur « le dopage en Russie ».

    « Globalement, le rapport est clair. Il confirme les données en provenance du premier rapport selon lesquelles il y avait eu des tests antidopage. Cependant, du point de vue juridique, personne n'a le droit d'ouvrir les échantillons en l'absence de l'athlète », a déclaré le vice-premier ministre russe.

    M. Moutko a indiqué qu'il ne voyait pas dans quels sports les athlètes russes ayant participé aux Jeux olympiques de Sotchi avaient besoin de dopage. Il a également précisé que l'utilisation des substances interdites n'a été jamais tolérée en Russie.

    « Nous venons de parcourir avec vous les sports d'hiver et je ne vois pas où, dans quels sports nous aurions eu besoin d'avoir recours au dopage lors des Jeux olympiques de Sotchi. Je ne vois pas. Ni l'État, ni quelque autre instance n'a jamais soutenu ou couvert ça, nous n'en avions pas besoin. Nous avons fait un travail colossal, nous avons invité des entraîneurs étrangers, nous avons naturalisé beaucoup de sportifs », a déclaré M. Moutko.

    Selon le vice-premier ministre, tous les sportifs russes étaient disponibles pour l'Agence mondiale antidopage tout au long des Jeux et passaient les contrôles antidopage dans des laboratoires étrangers, c'est pourquoi il est impossible de parler d'un système de dopage soutenu par l'État.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    CIO: les 63 échantillons de sang des olympiens russes réanalysés sont propres
    Le Kremlin réagit au nouveau rapport McLaren
    Le 2e rapport McLaren sur le «dopage en Russie» dévoilé. Pas de preuves tangibles
    Dopage: l’AMA supprime une partie du rapport "antirusse"
    Tags:
    rapport, Richard McLaren, Vitali Moutko, Canada, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik