Sports
URL courte
2210
S'abonner

20.000 supporters allemands (au lieu des 2.900 prévus) prennent Londres d'assaut pour assister au match Arsenal–Cologne. Échauffourées, feux, cris, bagarres, coup d'envoi retardé… découvrez de quoi ont été capables les fans allemands et britanniques réunis dans un seul stade.

La rencontre Arsenal-Cologne de jeudi 14 septembre à l'Emirates Stadium de Londres a été marquée par des débordements causés par les fans des deux équipes.

Les 2.900 places allouées au club visiteur n'ont pas empêché quelque 20.000 Allemands de se déplacer dans la capitale britannique pour accompagner leur club préféré, qui jouaient d'ailleurs en Europe pour la première fois en 25 ans.

Les Allemands, presque sept fois plus nombreux qu'ils ne devaient l'être, se sont rués vers l'entrée du stade. Cette foule énorme est devenue un véritable casse-tête pour les forces de sécurité qui ont été obligées de reporter le match d'une heure afin que les fans munis d'un billet puissent entrer dans l'Emirates.

Il s'est ensuite avéré que plusieurs supporters de Cologne avaient acheté leur place dans des tribunes réservées aux Britanniques… La police londonienne a dû procéder à des arrestations pour «atteintes à l'ordre public».

Suite à l'incident, l'UEFA a lancé une procédure disciplinaire à l'encontre du club allemand pour «troubles à l'ordre public» ainsi que pour «utilisation d'engins pyrotechniques», «jets d'objets», et «dégradations» causés par ses fans.

Arsenal a été à son tour accusé pour les «escaliers bloqués» dans le secteur où se trouvaient les supporters allemands.

Si vous avez manqué le match, sachez qu'Arsenal a finalement battu Cologne (3-1).

Lire aussi:

Poutine donne le départ de la tournée du Mondial de football 2018
Le Maroc candidat à l’organisation de la Coupe du Monde 2026 de football
Coupe du Monde de football 2018: Visa veut apporter sa contribution
La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Tags:
football, Arsenal, Royaume-Uni, Londres, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook