Sports
URL courte
432
S'abonner

Les supporters violents et les terroristes de Daech présentent des similitudes, indiquent des scientifiques britanniques. Selon eux, l’étude de ces points communs peut être utile dans la lutte contre l’extrémisme.

La principale similitude entre les hooligans et les djihadistes est le besoin d'appartenance à une communauté, estiment des chercheurs de l'Université d'Oxford. Selon l'étude publiée par la revue The International Review for the Sociology of Sport, les hooligans se réunissent pour attaquer les fans de clubs opposés tout comme les terroristes qui agissent collectivement.

Les chercheurs expliquent que dans les deux groupes, les actions violentes sont fondées sur des émotions positives, telles que l'engagement envers une cause commune et le désir de faire partie d'un groupe. Par exemple, les hooligans se perçoivent comme une famille, ils ont donc envie de se protéger les uns les autres.

Pour les scientifiques, les résultats de leur recherche pourraient être utilisés pour combattre l'extrémisme. Ils sont convaincus que s'ils parviennent à trouver des mécanismes pour faire disparaître l'agressivité dans l'un des groupes, ils pourront le faire dans l'autre.

Lire aussi:

Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Suspecté d’avoir tenté de tuer sa compagne, il s’engage dans une course-poursuite avec les forces de l’ordre
Opération de police au siège du FC Barcelone, le président Bartomeu arrêté
Tags:
chercheurs, terrorisme, hooligans, extrémisme, football, Université d'Oxford, Daech, Oxford, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook