Sports
URL courte
2140
S'abonner

Très peu de gens savent qu’un modeste club de football de la ville brésilienne de Sorocaba, dans l'État de São Paolo, est l’unique équipe du pays à avoir joué en Corée du Nord, a raconté à Sputnik Waldir Cipriani qui était en 2009 président du club «Atlético de Sorocaba».

Entre 2009 et 2015, le club de football «Atlético de Sorocaba» a disputé quatre matchs au stade de Pyongyang dans le cadre du programme de rapprochement des peuples, a déclaré Waldir Cipriani à Sputnik.

Le club de football «Atlético de Sorocaba» a disputé quatre matchs au stade de Pyongyang
Waldir Cipriani/Arquivo pessoal
Le club de football «Atlético de Sorocaba» a disputé quatre matchs au stade de Pyongyang

«En novembre 2009, notre délégation est partie pour Pékin où nous avons reçu un visa qui nous permettait de séjourner cinq jours à Pyongyang. Heureusement, notre Président de l'époque, Luiz Inácio Lula da Silva, y avait ouvert l'ambassade brésilienne en juin 2009. Tout le corps diplomatique est venu nous accueillir à la descente d'avion comme s'il s'agissait de la sélection du pays, et le lendemain nous nous entraînions déjà au stade Kim Il-sung», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que pour se rendre à l'entraînement, l'équipe passait à travers une foule de quelque 30.000 personnes qui s'étaient rassemblées autour du stade, dont les tribunes étaient déjà occupées par au moins 80.000 supporters.

«Cela était extrêmement émouvant. […] Pendant son temps libre, toute l'équipe se promenait sans entrave dans la ville et ses banlieues. On n'a eu affaire à aucune restriction de la part des autorités nord-coréennes, dont les médias internationaux parlent tant. […] Partout, un accueil chaleureux nous a été réservé», a poursuivi M.Cipriani.

Il a dit par ailleurs ne pas avoir constaté de pénurie de marchandises dans les magasins de Corée du Nord.

C'est Sun Myung Moon, fondateur controversé de l'Église de l'Unification, devenue un vaste empire économique et également connue sous le nom de secte Moon, qui a financé le club «Atlético de Sorocaba» et ses voyages en Corée du Nord. Emigré de la Corée du Nord, Moon était un fervent anticommuniste, mais entretenait de bons rapports avec Kim Il-sung, grand-père de l'actuel dirigeant nord-coréen. L'idée d'organiser un match amical à Pyongyang est venue à Moon en 2009 quand la Corée du Nord s'est qualifiée pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

Passionné de foot, Moon a tenu en 2009 le premier match dans le cadre de la «mission de paix entre les peuples».

Lire aussi:

Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
«Je reconnais ma faute»: ce golden retriever fait le coupable devant sa propriétaire
Tags:
stade, club, équipe, football, Église de l'Unification, Atlético de Sorocaba, Sputnik, Sun Myung Moon, Luiz Inacio Lula da Silva, Kim Il-sung, Waldir Cipriani, Afrique du Sud, Pékin, São Paolo, Pyongyang, Corée du Nord, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook