Sports
URL courte
5111
S'abonner

Après son violent coup au visage d'un supporter au Portugal, l'UEFA a suspendu Patrice Évra de toutes compétitions européennes jusqu'au 30 juin 2018, alors que l'OM a rompu le contrat qui le liait au joueur.

Patrice Évra, footballeur international français qui a frappé un supporter de l'OM en marge de la rencontre de Ligue Europa face à Guimaraes, a été suspendu jusqu'au 30 juin 2018 de toutes compétitions européennes, lit-on ce vendredi sur le site officiel de l'UEFA.

La sanction prononcée par l'instance européenne ne s'étend cependant pas aux championnats nationaux, bien que l'UEFA se réserve le droit de demander à la FIFA une extension de la sanction aux compétitions nationales mais aussi aux rencontres internationales. L'ancien joueur de Manchester United écope également de 10.000 euros d'amende, et l'OM de 25.000 euros d'amende.

Dans le même temps, l'Olympique de Marseille a annoncé avoir mis fin à sa collaboration avec le joueur de 36 ans «d'un commun accord». Selon le communiqué, le contrat du joueur est officiellement résilié avec effet immédiat.

Le club souligne que le footballer a «commis l'irréparable» à Guimaraes «en répondant à des provocations indignes d'une poignée d'individus». «Rien, dans le fond et surtout dans la forme, ne justifiait un tel dérapage, surtout de la part d'un joueur cadre aussi expérimenté dont l'attitude sur le terrain et en dehors doit inspirer les plus jeunes», indique l'OM.

Dans ce contexte, les conditions «n'étaient plus réunies pour que Patrice Évra puisse accomplir sa mission sereinement et surtout efficacement», explique le club.

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Tags:
football, suspension, amende, Ligue Europa, Olympique de Marseille, UEFA, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook