Sports
URL courte
3110
S'abonner

La décision du Comité international olympique (CIO), le rapport McLaren, les conclusions des commissions d’Oswald et de Schmid représentent une sorte de «jurisprudence secrète», dont l’objectif serait de priver la Russie de ses symboles que sont l’hymne et le drapeau, a déclaré à Sputnik Christof Wieschemann, avocat de deux fondeurs russes.

Au sein du CIO, tant dans la commission dirigée par Oswald que dans celle de Schmid, il existe sans doute une certaine jurisprudence secrète, parce que personne ne sait sur quelles dépositions et preuves repose justement telle ou telle décision adoptée, a indiqué à Sputnik Christof Wieschemann.

 Christof Wieschemann
© Photo / Privat
Christof Wieschemann

«C'est ce que je critique en permanence. La procédure de prise de décisions ne s'y inspire pas de la suprématie du droit, comme nous nous y attendons à juste titre», a constaté l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que le rapport McLaren restait somme toute un mystère, dont le fait que 82% des cas s'y rapportaient aux JO d'été et seulement 18% aux Jeux d'hiver.

«J'estime que l'affirmation selon laquelle le dénonciateur majeur Grigori Rodtchenkov serait parti de Russie afin de révéler la vérité à l'opinion mondiale n'est qu'une légende montée de toutes pièces. […] Il avait tout simplement peur des poursuites judiciaires», a noté M.Wieschemann.

En tant qu'avocat des skieurs russes Alexander Legkov et Evgeniy Belov que le CIO avait privés de leurs titres olympiques et avait suspendus à vie pour toute future participation aux JO, M.Wieschemann a fait appel de cette décision auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS).

«J'estime que dans le cas du TAS, nous avons des chances qu'il reconnaisse insuffisantes les preuves produites pour appliquer des sanctions contre qui que ce soit. Pourtant, le CIO traîne en longueur la procédure à tel point qu'il devient pratiquement impossible d'obtenir un verdict équitable. Or, tout est encore possible, il faut toujours essayer», a conclu l'avocat.

Auparavant, il avait déclaré que la disqualification des Russes Alexander Legkov et Evgeniy Belov impliqués dans le scandale de dopage revêtait un caractère politique. Selon un communiqué diffusé par le CIO, les deux sportifs sont «reconnus coupables d'une infraction aux règles antidopage».

Lire aussi:

Un chien du Raid poignardé par un forcené lors d’une intervention dans les Yvelines
Pfizer va réduire temporairement ses livraisons de vaccin en Europe
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Tags:
Tribunal arbitral du sport (TAS), Comité international olympique (CIO), Grigori Rodtchenkov, Evgeniy Belov, Alexander Legkov, Richard McLaren, Christof Wieschemann, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook