Ecoutez Radio Sputnik
    Un supporter blessé à Bilbao

    FK Spartak Moscou: «il était clair qu’il y aurait des provocations» à Bilbao

    © Sputnik . Grigori Sysoev
    Sports
    URL courte
    4120

    Des heurts entre supporters russes et basques aux environs du stade de Bilbao ont marqué le début d’un match de la Ligue Europa. Selon le vice-président du FK Spartak Moscou, le club russe s’attendait à des provocations.

    Le club de football moscovite Spartak s’attendait à un accueil peu fraternel à Bilbao, en Espagne, où son match de la Ligue Europa contre l’Athletic a été précédé jeudi par des heurts entre supporters et l’interpellation de cinq personnes, a déclaré vendredi aux journalistes Nail Izmaïlov, le vice-président du FK Spartak Moscou.

    «Nous savions dès le début qu’on ne serait pas ravi de nous accueillir à Bilbao. Les médias locaux ont commencé par inventer des histoires effrayantes sur les supporters du Spartak, puis il y a eu des marches de groupes radicaux locaux et les autorités ont démonstrativement renforcé les mesures de sécurité. Il était clair qu’il y aurait des provocations. Et quand on est attaqué, on est obligé de se défendre», a indiqué M.Izmaïlov.

    Des violences impliquant des supporters de l'Athletic Club de Bilbao et du FK Spartak Moscou ont eu lieu jeudi soir à Bilbao, une ville du nord-ouest de l'Espagne. Selon les médias, le policier basque est mort d’un infarctus. Un supporter russe a été blessé au dos. Cinq personnes ont été interpellées.

    «Il faut soigneusement enquêter sur cet incident. Mais notez bien comment se déroulent les matchs de la Ligue des champions et de la Ligue Europa en Russie, à Moscou. Notre match contre l’Athletic Bilbao s’est récemment tenu à Moscou. Et il y avait une ambiance d’hospitalité, de sécurité et de confort pour les supporters lors de toutes ces rencontres», a ajouté M.Izmaïlov.

    Le match retour entre le FK Spartak et l’Athletic Bilbao s’est terminé par la victoire du club russe (2-1). Mais c’est le club basque, qui a battu les Russes à Moscou lors du match aller (3-1), qui accède aux huitièmes de finale où il affrontera l'OM.

    Lire aussi:

    Heurts entre fans russes et basques à Bilbao: à qui la faute et quelles seront les suites?
    Les supporters russes «réchaufferont» les Britanniques à l’UEFA à Moscou
    Pas de racisme au Mondial 2018: «les fans russes ont changé» selon Hulk
    Tags:
    accueil, provocation, émeutes, sport, football, supporter, Athletic Bilbao, Spartak Moscou, Nail Izmaïlov, Espagne, Bilbao
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik