Ecoutez Radio Sputnik
    Hulk

    Combat du siècle: le «Hulk iranien» contre un des plus grands bodybuilders (photos)

    CC0 / pixabay / Ribastank
    Sports
    URL courte
    6207

    L’un des plus spectaculaires combats dans l’histoire du MMA pourrait se tenir en Pologne au début de l’année en cours et opposer l’Iranien Sajad Gharibi et le Britannique Martyn Ford, les deux n’étant qu’à leurs débuts en arts martiaux mixtes. Le «Hulk iranien» a raconté à Sputnik pourquoi il avait relevé le défi du «Cauchemar».

    Habitué des concours de bodybuilding et de force athlétique où il représente son pays, l'Iranien Sajad Gharibi, surnommé Hulk pour sa ressemblance avec l'énorme super-héros à la peau verte, n'a commencé son parcours dans le MMA qu'il y a un an.

    Le Hulk iranien
    © Photo. سجاد غریبی
    Le "Hulk iranien"

    «Tout a commencé quand on m'a invité au MMA. J'ai débuté en arts martiaux mixtes il y a seulement une année. Auparavant, je faisais de la force athlétique, mais cela ne me suffisait pas et j'ai accepté l'offre. Quant au futur combat avec Martyn Ford [qui se fait appeler «le Cauchemar», ndlr], je n'ai pas encore donné de réponse définitive», a confié le «Hulk iranien» à Sputnik.

    Et d'ajouter que la décision serait toutefois prise et annoncée sous peu par lui-même et le bodybuilder et acteur professionnel britannique Martyn Ford qui faisait lui aussi ses débuts en arts martiaux mixtes.

    «Martyn Ford est connu comme "l'homme le plus effrayant du monde". Il est bodybuilder professionnel, alors que moi, au moment de commencer en MMA, je faisais sérieusement de la force athlétique. […] Si je refusais ce combat, mes fans me tourneraient le dos. […] Du moment qu'on m'a invité au MMA, je ne peux pas refuser. […] Qui plus est, mes compatriotes me soutiennent», a expliqué l'Iranien.

    Il a dit qu'il devait évidemment accepter ce combat, mais qu'il ne voudrait pas somme toute continuer.

    Le Hulk perse rejoint la Syrie pour combattre Daech
    Le "Hulk perse" rejoint la Syrie pour combattre Daech

    «À l'avenir, je rêve de devenir le premier Iranien à entrer dans la WWE [World Wrestling Entertainment organisatrice de combat de catch, ndlr]. C'est mon objectif principal. […] Depuis mon enfance, je suis de près la carrière de Brock Lesnar et je rêve d'affronter un jour cet Américain légendaire. Les efforts qu'il déploie dans le sport méritent le plus profond respect. Malgré le cancer, il a continué à se battre et a réussi à vaincre la maladie. Je l'apprécie énormément», a déclaré le «Hulk iranien».

    Parmi ses idoles en arts martiaux mixtes, il a aussi cité le Russe Khabib Nurmagomedov.

    «Il m'est très sympathique, et je voudrais le rencontrer sur le ring», a avoué Sajad Gharibi.

    Par ailleurs, le «Hulk iranien» a révélé à Sputnik certains des secrets de sa bonne forme physique.

    «Pour le moment, je pèse 174 kilos et fait 188 centimètres. Je fais cinq repas par jour, en mangeant beaucoup de protéines et presque pas de sucre, et je consomme des glucides en quantités raisonnables», a-t-il détaillé.

    L'Iranien a relevé que ses entraînements visaient essentiellement à augmenter sa force et à améliorer son endurance.

    «Par exemple, l'un des exercices en MMA consiste à déplacer des poids allant jusqu'à 80 kg sur une distance de 90 mètres. Je m'entraîne deux à trois fois par semaine», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Lire aussi:

    L’humoriste proche de Macron Yassine Belattar a été placé en garde à vue
    Plusieurs Roms lynchés dans les banlieues de Paris pour des fausses rumeurs (vidéos choc)
    Souveraineté d’Israël sur le Golan: Riyad commente la décision de Trump
    Tags:
    arts martiaux mixtes (MMA), bodybuilding, force athlétique, cancer, combat, WWE (World Wrestling Entertainment), Sputnik, Brock Lesnar, Martyn Ford, Sajad Gharibi, Khabib Nurmagomedov, Iran, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik