Sports
URL courte
0 05
S'abonner

L'ex-entraîneur du Real Madrid et de Manchester United a accepté une condamnation négociée d’un an de prison pour une fraude fiscale d'un montant de 3,3 millions d'euros.

L'entraîneur portugais Jose Mourinho a conclu un accord avec la justice espagnole, en acceptant une peine d'un an de prison et une amende de près de 2 millions d'euros pour fraude fiscale en Espagne, a annoncé la justice du pays.

L'homme ne sera finalement pas incarcéré, car selon la loi espagnole, la clause de mise à l'épreuve, sans emprisonnement du condamné, peut être appliquée aux condamnations allant jusqu'à deux années de prison, indique Reuters.

L'entraîneur, qui dirigea le Real Madrid entre 2010 et 2013, a été condamné pour avoir cédé ses droits à l'image en 2004 à des sociétés établies dans les Iles Vierges et en Irlande.

Les revenus tirés de ces droits n'ont pas fait l'objet de déclarations fiscales en Espagne en 2011 et 2012 et la justice espagnole a estimé que Mourinho avait «cherché à obtenir des bénéfices illicites».

L'entraîneur a également été condamné à une amende de 1,9 million d'euros, soit 60% de la somme soustraite frauduleusement, et à près de 122.000 euros d'intérêts.

Lire aussi:

Pandémie: la liste des pays «les plus contagieux» pour les touristes dressée en Allemagne
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Les talibans conseillent «au jeune Président français» de «ne pas être trop impulsif»
Tags:
Espagne, José Mourinho, fraude fiscale, amende, prison
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook