Sports
URL courte
10167
S'abonner

Conor McGregor a appelé à organiser un combat de revanche avec Khabib Nurmagomedov à Moscou, après sa défaite par soumission l’an dernier. Cette déclaration intervient tout juste après le triomphe du Russe contre Dustin Poirier.

Le combattant irlandais de MMA Conor McGregor a déclaré qu'il était prêt à prendre sa revanche contre Khabib Nurmagomedov, au lendemain de la victoire de ce dernier face à l’Américain Dustin Poirier.

«Réservez ma revanche pour Moscou», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

​Une déclaration qui n’a pas manqué de faire réagir les twittos, dont beaucoup ont fait part de leur scepticisme.

«On ne veut pas que tu meurs, mec!», a écrit l’un d’entre eux.

​«Tu as envie de te faire assommer?», a commenté un autre.

​Le président de l’UFC Dana White n’a pas exclu, plus tôt, que Conor puisse être le prochain adversaire de Khabib, mais à condition que le prétendant pour la ceinture Tony Ferguson ne combatte pas.

En octobre 2018, McGregor et Nurmagomedov se sont affrontés pour le titre de champion des poids légers UFC. Nurmagomedov, l'actuel champion, l'a défendu après avoir vaincu McGregor par soumission. Puis il a sauté par-dessus l'octogone pour s’en prendre au partenaire d'entraînement de l'Irlandais Dillon Danis, provoquant un combat général. Les deux combattants ont subi une suspension de neuf mois.

Dans un combat décisif du tournoi UFC 242 Absolute Fighting Championship à Abou Dhabi dans la nuit du 8 septembre, Nurmagomedov, 30 ans, a vaincu l’Américain Dustin Poirier par soumission, après avoir fait un étranglement arrière.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Cette simple opération mathématique divise les internautes car deux réponses seraient correctes
Tags:
Abou Dhabi, Ultimate Fighting Championship (UFC), Khabib Nurmagomedov, Conor McGregor
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik