Sports
URL courte
13718
S'abonner

La patineuse française Laurine Lecavelier a subi un contrôle antidopage qui s’est avéré positif à la cocaïne, affirme L’Équipe dans son édition du 3 janvier.

La patineuse Laurine Lecavelier, cinquième des Championnats d’Europe 2019, a été contrôlée positive à la cocaïne, rapporte vendredi le quotidien L’Équipe se référant à une source proche de la Fédération française des sports de glace.

Depuis fin septembre, la patineuse n’est plus apparue en compétition et ne figure pas dans la sélection pour les Championnats d’Europe de Graz (22-25 janvier). Âgée de 23 ans, la championne de France 2017 risque désormais quatre ans de suspension.

La sanction pourrait pourtant être réduite si la sportive parvient à prouver que la prise de la substance interdite a eu lieu en dehors des périodes de compétition.

Mort de son entraîneur en 2019

Les médias rappellent que la saison précédente de la jeune patineuse avait été marquée par la mort soudaine de son entraîneur, Jean-François Ballester, après quoi elle avait annoncé son intention de «prendre un peu de recul».

Depuis cet été, Laurine Lecavelier s’entraînait en Italie avec Lorenzo Magri, le coach du patineur junior italien Daniel Grassl.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et blessés - vidéos
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Menacé, cet homme s’est caché dans un bois pendant cinq ans avant d’être retrouvé par la police
Tags:
France, lutte antidopage, cocaïne, patinage artistique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook