Sports
URL courte
Par
12161
S'abonner

Alors que les annulations d’événements sportifs s’enchaînent à cause du Covid-19, Sputnik s’est entretenu avec Sylvère-Henry Cissé, journaliste spécialisé dans le sport, sur l’importance de ces annulations et ses conséquences sur le monde du sport, et plus particulièrement du football.

Le monde du sport retient son souffle. À cause du coronavirus, de plus en plus d’événements sportifs sont annulés ou sont condamnés à se dérouler à huis clos, au grand désarroi des supporters et des professionnels du milieu. C’est par exemple le cas du très attendu 1/8 de finale retour de Ligue des champions entre le Paris-Saint-Germain et le Borussia Dortmund qui se déroulera à huis clos ce mercredi 11 mars.

Ces décision pourraient avoir un impact économique et sportif très important sur le monde du sport comme nous l’explique Sylvère-Henry Cissé, journaliste spécialisé dans le sport, conférencier, passé par l’émission sportive La Matinale de Canal+, au micro de Sputnik, à commencer par l’industrie du football:

«La conséquence directe est un manque à gagner important. Je pense pourtant que les clubs de football s’en remettront. L’industrie est assez solide, notamment en ce qui concerne la Ligue 1. Je pense qu’aujourd’hui, dans le football, on a un modèle économique qui est de plus en plus vertueux, et c’est en cela que je trouve qu’il y a une forme de solidité.»

Donc pas de soucis à se faire à long terme pour l’industrie du football qui est celle qui génère le plus de visibilité dans le monde du sport. D’autant que cette mesure «s’applique jusqu’au 15 avril», comme la fait savoir la ministre des Sports Roxana Maracineanu lors d’une conférence de presse le 9 avril. Néanmoins, à court et moyen terme, il se peut que certains clubs de football soient impactés plus ou moins durement.

«Je pense que les périodes de mercato [de recrutement, ndlr] seront impactés par le manque à gagner lié au coronavirus. La possibilité qu’ont les clubs d’investir durant les deux séquences (d’été, et d’hiver) sera endommagée. Il faudra donc que les clubs gèrent astucieusement ces mercatos afin de maintenir cet équilibre et cette vertu, liée notamment au fair-play financier dans lequel les clubs se sont engagés», souligne Sylvère-Henry Cissé.

​De plus, le manque de visibilité quant à la durée de propagation du virus et sa capacité de nuisance «renforce en plus l’angoisse créée autour des marchés financiers. Et pour le coup, cela impacte les institutions sportives cotées en bourse, comme c’est le cas pour l’Olympique Lyonnais par exemple.»

Si l’aspect économique est impacté, qu’en est-il de l’aspect sportif? En effet, en Ligue 1 par exemple, les joueurs devront se passer de leurs supporters. Cela peut-il nuire à la performance sportive des joueurs?

«Ça va changer beaucoup de choses et on va s’en rendre compte. Dans le football, mais dans les autres sports aussi, le public fait complètement partie du spectacle. La relation des sportifs de haut niveau avec leur public est évidente: il y a une galvanisation mutuelle. Qu’ils soient applaudis ou sifflés, les joueurs sont impactés par le public. Ça m’est déjà arrivé d’assister à un match à huis clos. L’ambiance est mortifère. Ça n’a rien à voir», raconte le spécialiste.

En France, la décision de jouer les matchs à huis clos fait suite aux directives données à l’issue du Conseil de défense qui a eu lieu le 8 mars à l’Élysée lors duquel le ministre de la Santé Olivier Véran a interdit tout rassemblement de plus de 1.000 personnes. En Italie, où le pays entier est en quarantaine, le championnat est tout simplement suspendu jusqu’à nouvel ordre.

Un phénomène qui inquiète dans tous les sports

Et ces interdictions ne concernent pas que le football: le match de rugby du tournoi des VI nations France-Irlande est reporté, le Grand Prix de Formule 1 d’Australie se déroulera à huis clos, le tournoi de tennis américain d’Indian Wells, auquel participent notamment Rafael Nadal ou Novak Djokovic, a également été annulé. Et ce ne sont là que quelques exemples de la direction que prend le monde du sport ces derniers jours. La situation empire de jour en jour.  

Lire aussi:

«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Covid-19, en continu: un total de 5.655 morts enregistré en Angleterre
Tags:
Ligue des Champions de l'UEFA, sport
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook