Sports
URL courte
41429
S'abonner

Charles Leclerc a percuté Sebastian Vettel dès le premier tour du Grand Prix de Styrie en Autriche. Les deux Ferrari ont dû abandonner suite à la collision.

Dimanche noir pour l’écurie Ferrari qui a perdu ses deux voitures ce dimanche 12 juillet, dès le premier tour du premier Grand Prix de Styrie de l'histoire, en Autriche, suite à un accrochage entre Charles Leclerc et Sebastian Vettel.

Le Monégasque a violemment percuté l’arrière de la monoplace de l’Allemand dans le deuxième virage après avoir raté son freinage. Sebastian Vettel a perdu son aileron et n’a pas pu poursuivre la course.

«J’ai fait le con»

«C’est de ma faute. J’ai fait le con, tout simplement, il faut l’avouer quand ça se passe comme ça», a admis Charles Leclerc au micro de Canal+ juste après avoir présenté ses excuses à son équipier.

Vettel est immédiatement rentré au stand, suivi par le Monégasque quelques tours plus tard. «La voiture de Seb était trop abîmée, et pour Charles il aurait été trop dangereux de piloter avec un plancher dans un tel état», explique Ferrari sur Twitter.

Lire aussi:

«D’autres vaccins sont plus efficaces» qu’AstraZeneca: un début de revirement pour Macron?
Des policiers de plusieurs départements de France attaqués dans la nuit de samedi à dimanche
«Chasseurs de nuit», «crocodiles» et «cygne blanc»: les surprises du défilé aérien militaire à Moscou – images
Où est la France dans la liste des pays européens avec la plus grande part de leur population vaccinée?
Tags:
Formule 1, Ferrari, Sebastian Vettel, Charles Leclerc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook