La sélection d'Argentine, football

Mondial 2018: un champion du Monde rêve à la «revanche» de l’Argentine sur l’Allemagne

© Sputnik . Ramil Sitdikov
Opinions
URL courte
Mondial 2018 (186)
160

Le légendaire footballeur argentin, champion du Monde en 1978, Mario Alberto Kempes fait partie aujourd’hui, grâce à sa grande expérience, des meilleurs commentateurs. Il a fait part à Sputnik de son opinion sur la finale de la prochaine Coupe du Monde en Russie et des perspectives de l’équipe de son pays.

L'actuelle équipe argentine s'est qualifiée pour trois finales (lors de la Coupe du monde de football 2014 au Brésil et aux éditions 2015 et 2016 de la Coupe d'Amérique) sans en avoir gagné une seule, a rappelé à Sputnik Mario Alberto Kempes, ancien footballeur argentin surnommé El Matador par les supporters et la presse.

Selon ce dernier, c'est en quelque sorte une motivation supplémentaire, bien que beaucoup n'y voient qu'une raison de plus pour critiquer l'équipe.

«En fait, ce déboire pourrait même s'avérer être utile. S'ils [les footballeurs argentins, ndlr] deviennent champions, nous dirons qu'ils l'ont bien mérité après tant de sacrifices», a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'avouer que la lourde défaite de l'Argentine face à l'Allemagne au Brésil avait été extrêmement douloureuse pour lui.

«Dans la sélection d'Argentine, il y a à présent sept ou même huit footballeurs qui jouent ensemble depuis une bonne dizaine d'années, bien que ce ne soit évidemment pas chaque jour. On n'arrive pas à comprendre comment après tant d'années, on ne voit toujours pas certaines choses sur le terrain. Espérons, que cela arrivera un jour», a dit le meilleur buteur de la Coupe du monde de 1978 en Argentine où il avait marqué 6 buts.

Mario Alberto Kempes a annoncé qu'à la prochaine Coupe du Monde de football en Russie, il serait commentateur pour la version hispanophone sud-américaine de la chaîne sportive américaine ESPN et qu'il voudrait évidemment voir l'équipe de son pays en finale.

«J'espère que l'Argentine pourra prendre sa revanche sur l'Allemagne. Cette fois, nous pourrons mal jouer, mais gagner, alors qu'ils [les Allemands, ndlr] joueraient parfaitement, mais perdraient. Ce n'est pas toujours le meilleur qui gagne au football», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

Dossier:
Mondial 2018 (186)

Lire aussi:

Messi n’ira pas à Jérusalem, le match Israël-Argentine annulé
Mineur chilien qui a survécu: «Les sous-mariniers argentins sont bien entraînés»
Une attaque pourrait être à l’origine de la disparition du sous-marin argentin San Juan
Tags:
tir au but, finale, motivation, championnat, football, Mondial 2018, ESPN, Sputnik, Mario Alberto Kempes, Argentine, Brésil, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik