Police britannique

Mondial: pas de «Troisième Guerre mondiale» de la part des hooligans anglais?

© Sputnik . Evgenia Filimianova
Actualités du Mondial 2018
URL courte
Mondial 2018: Plus que du foot (26)
890

La police britannique a empêché des personnes ayant des antécédents de désordre liés au football à se rendre à la Coupe du Monde en Russie, ayant saisi leurs passeports. La «Troisième Guerre mondiale» promise auparavant aux Russes par des hooligans anglais semble avoir été tuée dans l’œuf.

Plus de 1.200 pseudo-fans parmi les plus agressifs ont été empêchés de se rendre en Russie pour la Coupe du Monde après la saisie de leurs passeports par le Bureau de l'Intérieur, qui en outre enverra ses collaborateurs en Russie pour aider leurs collègues russes à assurer la sécurité, relate The Guardian.

«Avant la Coupe du Monde, une opération policière globale a été mise en place dans tout le pays», a déclaré Mark Roberts, chef de police adjoint et responsable national de la police concernant le football.

La législation à laquelle recourt la police «permet de garantir que la grande majorité des supporters anglais qui se rendent en Russie sont de vrais fans qui veulent simplement profiter du tournoi», selon lui.

Les arrestations liées au football ont atteint un niveau record depuis l'introduction des «interdictions de football» en 2000, précise le journal. La violation d'une infraction est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 5.000 livres sterling (environ 5.700 euros) et d'une peine d'emprisonnement de six mois.

La police sera également déployée dans les principaux ports du Royaume-Uni pendant la Coupe du Monde afin d'empêcher les fauteurs de troubles connus de se rendre en Russie pendant le tournoi.

Une délégation policière britannique doit se rendre en Russie, à la demande du pays hôte, pour aider les collègues russes à assurer la sécurité pendant le tournoi. Environ 10.000 personnes devraient voyager du Royaume-Uni vers la Russie pour assister à la Coupe du Monde.

«La Coupe du Monde est une fête du football et n'est pas un lieu de violence ou de désordre. Le système d'interdiction de football au Royaume-Uni est unique et signifie que les gens qui veulent causer des problèmes en Russie resteront à la maison», a déclaré Nick Hurd, ministre adjoint chargé des services de police.

Les hooligans anglais qui menaçaient, en prévision du Mondial, de causer de graves problèmes aux supporters russes en seront donc pour leurs frais. Des groupes de hooligans avaient en effet promis de «mettre KO» les supporters russes lors de la Coupe du Monde. «Cela va être comme la troisième, quatrième, cinquième, sixième et septième Guerre mondiale», déclaraient-ils.

Dossier:
Mondial 2018: Plus que du foot (26)

Lire aussi:

«Hooligans russes»: une attention démesurée de la part des médias occidentaux
Quel accueil attend les supporters français en Russie lors du Mondial 2018
Coupe de monde 2018: les supporters iraniens prêts à remplir tous les stades russes
Tags:
hooligans, football, Mondial 2018, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik