Mondial 2018 en Russie. Image d'illustration

Embrassée en direct, cette journaliste ne perd tout de même pas son sang-froid (vidéo)

© REUTERS / Carl Recine
Actualités du Mondial 2018
URL courte
Mondial 2018: Plus que du foot (45)
12464

Une journaliste a fait l’objet d’un geste frôlant le harcèlement alors qu’elle faisait un reportage lors de la Coupe du Monde en Russie. Un homme s’est approché d’elle, a étreint sa poitrine et l'a embrassée sur la joue.

Une correspondante sportive de Deutsche Welle, Julieth Gonzalez Theran, a fait les frais de l'émotion d'un fan de football alors qu'elle était à l'antenne lors de la Coupe du Monde en Russie. Malgré la «douce attaque» de cet individu, qui l'a étreinte dans ses bras et l'a embrassée, la journaliste a continué son travail sans sourciller.

 

La correspondante colombienne a ensuite publié la vidéo sur son compte Instagram, en disant: «Je partage la joie du football, mais nous devons établir les limites de l'affection et du harcèlement».

«J'étais là pendant environ deux heures à préparer mes affaires et rien ne m'est arrivé. Mais quand nous étions à l'antenne, l'homme en a profité. Il est venu vers moi, m'a embrassée et m'a touchée à la poitrine», a-t-elle encore raconté, citée par Daily Mail.

Les commentaires qu'elle a reçus sous la vidéo sont pleins d'admiration pour son professionnalisme et sa maîtrise de soi.

L'homme n'a pas été identifié et a disparu dans la foule.

Dossier:
Mondial 2018: Plus que du foot (45)

Lire aussi:

Booba livre son récit de la récente fusillade ayant touché le tournage d’un clip
La maladie qui a tué Saint-Louis est de retour en France
Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
Tags:
harcèlement sexuel, journalisme, insolite, Mondial 2018, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik