Mondial 2018 en Russie. Image d'illustration

Embrassée en direct, cette journaliste ne perd tout de même pas son sang-froid (vidéo)

© REUTERS / Carl Recine
Actualités du Mondial 2018
URL courte
Mondial 2018: Plus que du foot (45)
12464

Une journaliste a fait l’objet d’un geste frôlant le harcèlement alors qu’elle faisait un reportage lors de la Coupe du Monde en Russie. Un homme s’est approché d’elle, a étreint sa poitrine et l'a embrassée sur la joue.

Une correspondante sportive de Deutsche Welle, Julieth Gonzalez Theran, a fait les frais de l'émotion d'un fan de football alors qu'elle était à l'antenne lors de la Coupe du Monde en Russie. Malgré la «douce attaque» de cet individu, qui l'a étreinte dans ses bras et l'a embrassée, la journaliste a continué son travail sans sourciller.

 

La correspondante colombienne a ensuite publié la vidéo sur son compte Instagram, en disant: «Je partage la joie du football, mais nous devons établir les limites de l'affection et du harcèlement».

«J'étais là pendant environ deux heures à préparer mes affaires et rien ne m'est arrivé. Mais quand nous étions à l'antenne, l'homme en a profité. Il est venu vers moi, m'a embrassée et m'a touchée à la poitrine», a-t-elle encore raconté, citée par Daily Mail.

Les commentaires qu'elle a reçus sous la vidéo sont pleins d'admiration pour son professionnalisme et sa maîtrise de soi.

L'homme n'a pas été identifié et a disparu dans la foule.

Dossier:
Mondial 2018: Plus que du foot (45)

Lire aussi:

Une journaliste russe embrassée par un Français durant un reportage en direct (vidéo)
Quand les «victimes» de bisous au Mondial 2018 ne sont pas seulement des femmes (vidéos)
Un ours dévoile la véritable attitude des Britanniques envers les Russes (vidéo)
Tags:
harcèlement sexuel, journalisme, insolite, Mondial 2018, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik