Mondial 2018

De retour de Russie, un supporter anglais force les médias UK à faire leur mea culpa

© Sputnik . Anton Denisov
Coupe du monde de football 2018
URL courte
Mondial 2018 (186)
351322

Revenu de son voyage en Russie où il s’était rendu pour soutenir son équipe favorite, un supporter de l’équipe anglaise a critiqué sur Twitter les médias locaux pour leur attitude envers la Russie.

Matt Maybury, supporter anglais, n'a pas résisté au plaisir de se rendre en Russie pour soutenir son équipe de football préférée malgré les articles de médias locaux mettant en garde contre les dangers qui pourraient guetter les étrangers en Russie. De retour dans son pays natal et ravi de son voyage, il les a critiqués sur sa page Twitter.

​«Je suis rentré bien vivant après deux semaines en Russie. Aucun hooligan assoiffé de sang ne m'a attaqué, aucun ours ne m'a mangé, je n'ai été ni empoisonné, ni tué. Les médias britanniques devraient avoir honte de cette propagande évidente contre les Russes. C'est un pays absolument cool», a-t-il ainsi écrit.

Avant le Mondial, les médias britanniques avaient publié des articles évoquant les problèmes auxquels les supporters étrangers pouvaient être confrontés en Russie. Ils avaient même appelé des ressortissants du Royaume-Uni à ne pas prendre le risque de se rendre en Russie. Malgré ces craintes, les Britanniques ont été en sécurité en Russie, ce que les médias ont été obligés de reconnaître.

Par exemple, le quotidien britannique The Independent a reconnu que les craintes liées aux éventuelles bagarres entre supporters anglais et russes étaient dénuées de fondement.

Un autre journal britannique, The Guardian, a à son tour reconnu que les supporters qui se sont rendus en Russie pour assister au Mondial 2018, reviendront dans leurs pays en rapportant de très bons souvenirs et en ayant changé d'attitude envers la Russie.

Le Mondial 2018 se déroule du 14 juin au 15 juillet dans 12 stades de 11 villes russes: Moscou, Kaliningrad, Saint-Pétersbourg, Volgograd, Kazan, Nijni Novgorod, Samara, Saransk, Rostov-sur-le-Don, Sotchi et Ekaterinbourg. C'est la première Coupe du Monde en Europe de l'Est et le premier tournoi international de ce niveau organisé à la fois en Europe et en Asie.

Dossier:
Mondial 2018 (186)

Lire aussi:

Quel accueil attend les supporters français en Russie lors du Mondial 2018
Mondial 2018 de foot: plus de 1.000 hooligans britanniques pourraient se rendre en Russie
Les fans n’ont rien à craindre en Russie, rassurent les organisateurs du Mondial 2018
Tags:
hooligans, sport, football, Mondial 2018, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik