Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Quel est donc ce lait miraculeux que tout le monde s'arrache?

S'abonner
En Australie, en Nouvelle-Zélande, en Chine et aux Etats-Unis on se dispute à propos… du lait.

Les consommateurs qui supportent mal les produits laitiers achètent en masse une boisson qui, d'après eux, ne les incommode pas. Bloomberg a tenté de comprendre pourquoi les consommateurs sont fous de ce lait au prix exorbitant et dont les propriétés n'ont pas encore été prouvées.

L'entreprise a2 Milk a été fondée en Nouvelle-Zélande en 2003 et est devenue le successeur de la société A2 Corporation, fondée elle en 2000. En moins d'une année les actions de l'entreprise ont bondi de 189%.

Actuellement, l'entreprise a2 Milk est reconnue comme la première productrice de lait au monde.

Lait - Sputnik France
Pour stopper le réchauffement climatique, arrêtez le lait!

La différence entre le produit néo-zélandais et ses concurrents réside dans l'absence de la protéine A2. A1 et A2 sont des types de caséine, une protéine importante dans la composition du lait de vache. Elle représente près d'un tiers de toutes les protéines qu'il contient.

D'ordinaire, le lait comprend les deux protéines, mais de nos jours on trouve des vaches qui donnent du lait contenant une seule protéine. L'entreprise néo-zélandaise choisit des fournisseurs qui livrent du lait sans la protéine A1.

Les consommateurs affirment que ce lait ne leur occasionne aucun des malaises parfois liés à la consommation des produits laitiers.

Cependant, le produit d'a2 Milk fait toujours l'objet de débats. Dans son livre "Devil in the Milk" ("Le diable dans le lait"), Keith Woodford, conseiller scientifique d'a2, assure que les protéines de type A2 causent chez l'homme une inflammation aux conséquences variées provoquant eczéma, diabète, autisme et schizophrénie.

Vache - Sputnik France
Croisade suisse contre l’écornage et pour la dignité des animaux d’élevage

L'association des nutritionnistes d'Australie qualifie pour sa part de ridicules et d'infondée les informations concernant les bienfaits de ce lait.

Sur son site, l'entreprise reconnaît que "les protéines A1 et A2 sont assimilées différemment d'un organisme à l'autre". Mais dans ses campagnes publicitaires, a2 Milk exploite l'idée que ses produits "garantissent une meilleure santé".

Rappelons que la juridiction australienne interdit aux producteurs de faire des déclarations non confirmées concernant le bienfait de leurs produits. L'entreprise a2 a plus d'une fois été mise à l'amende en vertu de cette loi.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала