La Gauche allemande salue la détente politique sur le sujet de la Crimée russe

© Sputnik . Andreï Iglov / Aller dans la banque de photosCarte de la peninsule de Crimée
Carte de la peninsule de Crimée - Sputnik France
Sahra Wagenknecht, une des dirigeantes du parti de gauche allemand Die Linke, a apprécié l'appel du chef de file du Parti libéral-démocrate allemand, Christian Lindner, de reconnaître « la pérennité du statut temporaire » de la Crimée. Selon elle, il faut revenir à une politique de détente dans les relations avec Moscou.

L'ambasciatore della Repubblica Italiana in Russia Cesare Maria Ragaglini - Sputnik France
L’ambassadeur italien donne les raisons de la réunification de la Crimée avec la Russie
La présidente du groupe parlementaire du parti Die Linke, Sahra Wagenknecht, a soutenu les récents propos du président du Parti libéral-démocrate (FDP), Christian Lindner, selon qui il fallait fermer provisoirement les yeux sur le problème de la Crimée et tenter d'améliorer les relations avec la Russie. 

«Quand le FDP se souvient de ces traditions de la politique étrangère, on ne peut que se réjouir», a-t-elle déclaré dans un entretien au groupe de média Funke.

Selon Linder, la question de la Crimée doit être «gelée» afin de pouvoir avancer dans les relations avec la Russie sur d'autres axes, car la sécurité et la prospérité de l'Europe dépendent dans une certaine mesure de cette progression et de l'affaiblissement graduel des sanctions antirusses.

«Nous devons trouver un moyen de sortir de cette impasse», a-t-il indiqué, ajoutant que la Crimée devait être considérée, du moins pour le moment, comme «une situation provisoire qui va durer».

Crimée - Sputnik France
Une «Association internationale des amis de la Crimée» créée cet automne

La Crimée est redevenue russe après la tenue du référendum du 16 mars 2014 au cours duquel plus de 96 % des habitants de la péninsule se sont prononcés pour la réunification avec la Russie. Cette consultation populaire a été organisée après le coup d'État de février 2014 en Ukraine, quand des politiques solidaires de forces nationalistes, y compris russophobes, sont arrivés au pouvoir à Kiev.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала