«Dissuasion étoffée»: le Congrès US sur le point d’utiliser la force face à Pyongyang?

© AP Photo / Wong Maye-EA North Korean military soldier peeps through his country's ruling party flags decorating the Ryomyong residential area, a collection of more than a dozen apartment buildings, ahead of its official opening ceremony on Thursday, April 13, 2017, in Pyongyang, North Korea.
A North Korean military soldier peeps through his country's ruling party flags decorating the Ryomyong residential area, a collection of more than a dozen apartment buildings, ahead of its official opening ceremony on Thursday, April 13, 2017, in Pyongyang, North Korea. - Sputnik Afrique
Les autorités américaines réfléchiraient à une option militaire au règlement du problème nord-coréen, préviennent des médias sud-coréens. Cette option, proposée par le service de recherche du Congrès, pourrait prendre la forme de «dissuasion et intimidation étoffées» allant jusqu’à un changement de régime à Pyongyang.

El lanzamiento de un misil balístico por Corea del Norte - Sputnik Afrique
Pyongyang, a-t-il conçu des missiles d’une portée «européenne»?
Le service de recherche du Congrès américain a préparé des propositions concernant l'élimination par la force de la dissuasion nucléaire de la Corée du Nord, selon des médias sud-coréens qui citent un document de ce service. Les suggestions, présentées au Congrès vendredi dernier, comprennent entre autres des options, telles qu'une «dissuasion et intimidation étoffées jusqu'au renversement du régime à Pyongyang», ainsi que le retrait total des forces américaines de Corée du Sud.

En outre, le service croit possible d'éradiquer «les systèmes de livraison nord-coréens» présentant une menace et propose d'abattre tous les missiles tirés par la Corée du Nord. Le même sort devrait être réservé aux objets liés à la conception et au lancement des missiles, comme aux sites nucléaires, d'après le document.

En cela, le service de recherche prévient qu'un conflit armé avec Pyongyang pourrait provoquer jusqu'à 300.000 morts, dès le premier jour du conflit.

«L'escalade du conflit armé sur la péninsule coréenne peut toucher 25 millions de personnes des deux côtés de la frontière [au Nord et au Sud de la péninsule coréenne, ndlr], y compris 100.000 américains au minimum», est-il mentionné dans le document.

Selon les estimations de ce service, même si Pyongyang utilise exclusivement des armes conventionnelles, entre 30.000 et 300.000 personnes peuvent périr le premier jour des combats. De plus, le dirigeant nord-coréen peut poursuivre ses lancements de missiles.

Kim Jong Un - Sputnik Afrique
Corée du Nord: 200 personnes auraient péri près du site des essais nucléaires
Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule coréenne ces derniers mois, durant lesquels Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). Washington et Pyongyang échangent régulièrement des menaces et des intimidations. Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang. Pour sa part, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a promis de prendre les mesures les plus cruelles de l'histoire contre l'agression américaine.

De leur côté, la Russie et la Chine ont élaboré de nombreuses feuilles de route permettant le règlement pacifique du conflit sur la péninsule, mais elles ont toutes été ignorées par Washington.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала