Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine: la décision du TAS prouve que la majorité des sportifs russes sont «propres»

© Sputnik . Alexey Nikolsky / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik France
S'abonner
La décision du Tribunal Arbitral du Sport d’annuler la suspension à vie des athlètes russes ne fait que prouver qu’ils sont, dans leur écrasante majorité, «propres», estime Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine et des membres de la sélection russe des Jeux olympiques 2018 - Sputnik France
Poutine s'excuse auprès des athlètes russes pour ne pas les «avoir protégés»
Lors d'une visite de travail à Rostov-sur-le-Don, le Président russe a commenté la décision du TAS (Tribunal Arbitral du Sport) d'annuler les sanctions prises par le CIO (Comité International Olympique) envers les athlètes russes.

«Il faut respecter non seulement la décision du Tribunal, qui, sans doute, ne peut pas ne pas nous réjouir, et qui confirme notre position selon laquelle la grande majorité de nos sportifs sont propres. Mais il faut également respecter la partie avec laquelle nous étions en conflit. Voilà pourquoi je crois que de notre côté il ne doit pas s'agir d'une quelconque euphorie, il faut le prendre tranquillement.»

Et de rajouter que «nous sommes heureux pour les sportifs que le TAS a soutenu, mais pas 100% ont été disculpés».

«Nous avons encore beaucoup à faire, c'est certain, du point de vue du perfectionnement de notre programme anti-dopage et politique. Nous le ferons avec persévérance en commun avec le WADA, avec le CIO et avec d'autres organisations internationales», a conclu Vladimir Poutine.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a satisfait jeudi les appels de 39 sportifs russes présents aux JO 2014 de Sotchi et sanctionnés par le CIO.

JO 2018 - Sputnik France
Après les JO 2018, la Russie insistera pour une révision de la composition du CIO

Ainsi, le TAS a annulé la suspension à vie de 28 sportifs russes, leur permettant ainsi de participer aux JO d'hiver de Pyeongchang qui débutent le 9 février.

Le TAS a estimé que les preuves étaient «insuffisantes» pour établir les cas de dopage à l'encontre de ces sportifs soupçonnés d'avoir profité d'un système de dopage d'État qui vaut à la Russie d'être suspendue des JO d'hiver.

L'appel de 11 sportifs russes a été satisfait partiellement: la suspension à vie a été remplacée par une suspension aux JO 2018.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала