Macron s’exprime sur une éventuelle frappe contre la Syrie

© Sputnik . Alexei Vitvitsky / Aller dans la banque de photosEmmanuel Macron
Emmanuel Macron - Sputnik France
Emmanuel Macron s’est exprimé aujourd’hui sur la possibilité d’une éventuelle frappe contre la Syrie, son discours s’inscrivant dans le cadre des polémiques autour des accusations sur la présumée attaque chimique de Douma du 7 avril.

En s’exprimant sur la Syrie, le dirigeant français a annoncé aujourd’hui que Paris prendrait ses décisions «en temps voulu» et au moment le «plus utile et efficace».

«Nous aurons des décisions à prendre en temps voulu, quand nous le jugerons le plus utile et le plus efficace», a-t-il dit pendant une interview sur TF1 et LCI.    

Il a également ajouté que son pays agirait en Syrie lorsque toutes les informations auront été vérifiées. Emmanuel Macron a cependant ajouté posséder une «preuve» de la présumée attaque chimique dont des gouvernements occidentaux accusent les autorités syriennes sans toutefois étayer ses propos.

USS Donald Cook - Sputnik France
Une attaque US sur la Syrie pas si imminente que ça?
Donald Trump a menacé lundi de prendre des mesures militaires contre les autorités syriennes après le recours supposé à des substances toxiques dans la ville syrienne de Douma. Moscou a mis en garde Washington au sujet des graves retombées qu'aurait une frappe contre la Syrie, si des citoyens russes en étaient victimes. Mercredi, le Président a conseillé à Moscou de se préparer à une attaque américaine de missiles contre la Syrie. Il a indiqué sur son compte Twitter que ces missiles seraient «bons, nouveaux et intelligents».

Au cours des derniers jours, la situation en Syrie s'est sérieusement tendue. Selon les pays occidentaux, une attaque chimique présumée aurait eu lieu le 7 avril dans la ville de Douma, près de la capitale syrienne. La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma publiées par les «Casques blancs» sur les réseaux sociaux. Moscou estime que l'objectif de ces «intox» est de protéger les terroristes et de justifier d'éventuelles actions extérieures.

Men run at a site hit by airstrikes in the rebel held besieged Douma neighbourhood of Damascus, Syria - Sputnik France
Défense russe: l'attaque chimique présumée à Douma a été simulée par les Casques blancs
L'état-major général russe a indiqué mercredi que l'attaque chimique présumée contre la population civile dans la ville syrienne de Douma avait été en réalité simulée le 7 avril par les Casques blancs, les données sur 500 blessés par substances toxiques à Douma étant fausses.

Damas a qualifié les accusations contre l'armée syrienne liées aux armes chimiques d'ennuyeuses et de non convaincantes. La partie syrienne a plus d'une fois souligné que tout son arsenal chimique avait été évacué du pays en 2014 sous le contrôle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала