Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou qualifie l'irruption US dans le consulat russe à Seattle de «raid d'État»

© Sputnik . Evgeny Odinokov / Aller dans la banque de photosMaría Zajárova, portavoz del Ministerio de Exteriores de Rusia
María Zajárova, portavoz del Ministerio de Exteriores de Rusia - Sputnik France
S'abonner
Tandis que des représentants des autorités américaines ont fait irruption ce mercredi dans le consulat russe fermé de Seattle, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a considéré cette effraction comme un «raid» au niveau étatique.

L'effraction des autorités américaines dans le bâtiment du Consulat général de Russie fermé à Seattle est plus qu'un acte inamical, a jugé Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

«Dépêchez-vous de le voir: les autorités américaines ont procédé à la saisie d'un ensemble de bâtiments du Consulat général russe à Seattle. Un spectacle rare — un raid d'État», a écrit Mme Zakharova sur sa page Facebook.

© Sputnikle Consulat russe à Seattle
Consulat russe à Seattle - Sputnik France
1/2
le Consulat russe à Seattle
© Sputnikle Consulat russe à Seattle
Consulat russe à Seattle - Sputnik France
2/2
le Consulat russe à Seattle
1/2
le Consulat russe à Seattle
2/2
le Consulat russe à Seattle

Plus tôt dans la journée, des représentants du gouvernement américain ont cassé les serrures de l'entrée principale du Consulat général de Russie à Seattle ont pénétré dans la résidence, propriété russe, que les diplomates avaient fermé et quitté la veille à la demande des États-Unis.

le Consulat russe à Seattle - Sputnik France
«Acte inamical»: les autorités US entrent par effraction dans le Consulat russe à Seattle
Le chef de la section consulaire de l'Ambassade à Washington, D.C., Nikolaï Poukalev, a affirmé que les mesures de rétorsion seraient prises plus tard. Le Consulat a été fermé le 2 avril, comme l'ont demandé les autorités américaines, à cause de l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia. Depuis, les diplomates russes rangeaient leurs affaires et les documents.

Le 4 mars dernier, Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni. Une quinzaine de pays européens, les États-Unis, le Canada et l'Australie ont aussi ensuite annoncé une expulsion de diplomates russes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала