L’Iran au menu d’une conversation téléphonique entre Trump et le prince héritier saoudien

© AFP 2022 MANDEL NGANLe Président américain et le prince héritier saoudien
Le Président américain et le prince héritier saoudien  - Sputnik Afrique
Alors que les tensions sont à leur comble entre Téhéran et Washington, le chef d'État américain a eu un appel téléphonique avec le prince héritier saoudien, informe la présidence. Entre autres sujets, la République islamique a figuré au menu de la conversation.

Le Président Donald Trump a abordé la situation relative à l’Iran et les prix du pétrole lors d’un échange téléphonique avec le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, informe la Maison-Blanche.

«Aujourd’hui, le Président Donald Trump a eu une discussion avec le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane. Les deux dirigeants ont discuté du rôle crucial de l’Arabie saoudite dans la garantie de la stabilité au Proche-Orient et sur le marché pétrolier mondial. Ils ont en outre discuté de la menace d’une escalade à cause du comportement du régime iranien», souligne le communiqué.

Des gardes de la révolution islamique et des représentants du clergé iranien marchent sur des drapeaux américain et israélien - Sputnik Afrique
Ex-analyste du Pentagone: «Les USA voudraient» éviter une guerre «contre l'Iran» qui «ne peut être gagnée»
Ces derniers jours, les tensions entre Téhéran et Washington sont montées d’un cran. Le 20 juin, soit quelques jours après l’incident impliquant des pétroliers dans le détroit d’Ormuz, les Gardiens de la révolution islamique ont annoncé avoir abattu un drone espion américain qui «était entré dans l'espace aérien iranien» dans la province d'Hormozgan, qui borde le détroit en question. Un responsable états-unien a confirmé l’attaque contre un appareil américain, affirmant que celui-ci se trouvait dans l’espace international.

Le lendemain de ces événements, l’Iran a déclaré qu’il aurait pu également abattre un avion de reconnaissance américain. Quant à Donald Trump, il a affirmé qu’il était à 10 minutes de frapper des cibles iraniennes, mais est revenu sur sa décision.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала