Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les restes du plus ancien stégosaure au monde découverts au Maroc

© AP Photo / Tim IrelandLes restes d'un stégosaure dans le Natural History Museum à Londres
Les restes d'un stégosaure dans le Natural History Museum à Londres - Sputnik France
S'abonner
Des chercheurs ont constaté l’existence d’une nouvelle espèce de dinosaures stégosauriens, l’Adratiklit boulahfa. Les restes du plus ancien stégosaure jamais trouvé ont été découverts dans les montagnes du Moyen Atlas au Maroc, selon un communiqué de presse du Musée d’histoire naturelle de Londres.

Les restes du plus ancien stégosaure jamais trouvé ont été découverts dans les montagnes du Maroc, rapporte un communiqué de presse du Musée d’histoire naturelle de Londres.

La nouvelle espèce a été baptisée Adratiklit boulahfa ce qui signifie en langue berbère «lézard des montagnes», en référence aux particularités de l’endroit où ses restes ont été trouvés.

Selon la docteure Susannah Maidment, paléontologue du Musée, qui a dirigé l’étude des fossiles, la découverte de l’Adratiklit boulahfa est particulièrement intéressante car elle est datée de l’époque du Jurassique moyen.

«La plupart des stégosaures connus datent de la fin de la période jurassique, de cette façon l’Adratiklit boulahfa devient le plus ancien stégosaure défini et décrit et il contribue à améliorer notre compréhension de l'évolution de cette espèce de dinosaures», a signalé Susannah Maidment.

Angeac-Charente - Sputnik France
Un fémur géant de dinosaure découvert en France – photos
L'équipe a expliqué que les stégosaures étaient surtout répandus en Laurasia, le supercontinent du Mésozoïque comprenant l’Eurasie et l’Amérique du Nord. Cependant l’Adratiklit boulahfa a été découvert sur un autre supercontinent, le Gondwana, ce qui contredit la thèse répandue sur son habitat.

«Ce qui est excitant à ce sujet, c'est qu'il pourrait y avoir beaucoup plus de stégosaures à trouver dans des endroits qui n'ont jusqu'à présent pas été fouillés», a résumé l’experte.

D'autres découvertes dans la région permettront de mieux comprendre la répartition de ce groupe de dinosaures et pourraient donner une idée plus complète de l’Adratiklit boulahfa, estiment les chercheurs.

Ils espèrent également que cette découverte permettra de mettre au jour de nouvelles espèces à travers le Gondwana.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала