La Chine déclenche des démarches pour se joindre au Traité sur le commerce des armes

© AP Photo / Pang Xinglei/XinhuaArtillerie et militaires chinois
Artillerie et militaires chinois - Sputnik France
Le ministre chinois des Affaires étrangères a déclaré, lors de l’Assemblée générale de l’Onu, que la Chine avait entamé des démarches juridiques au sein du pays pour adhérer au Traité sur le commerce des armes et qu’elle continuera à prendre une part active dans le contrôle des armes.

La Chine a lancé des procédures juridiques intérieures pour se joindre au Traité sur le commerce des armes (TCA), a annoncé le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi lors de son intervention à l’Assemblée générale des Nations unies ce 27 septembre.

«La Chine continuera à jouer un rôle actif dans le processus international de contrôle des armements», a déclaré le chef de la diplomatie chinoise. «Nous annonçons que la Chine a déclenché des procédures juridiques intérieures pour adhérer au Traité sur le commerce des armes», a-t-il ajouté.

Ce traité, visant à lutter contre le trafic illégal des armes, s’applique à différentes catégories d’armements conventionnels, à savoir, les véhicules blindés, les systèmes d’artillerie de gros calibre, les avions et les hélicoptères de combat, les navires, les missiles ainsi que les systèmes de lancement de missiles.

Le Traité a été adopté à l’Assemblée générale de l’Onu le 2 avril 2013, alors qu’il est entré en vigueur le 24 décembre 2014. Le Traité a été ratifié par 103 pays. Parmi les 23 délégations qui se sont abstenues, figurent la Chine et la Russie. En avril 2019, le Président américain Donald Trump a annoncé que les États-Unis reviendraient sur leur signature du TCA approuvé par son prédécesseur Barack Obama.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала