Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Attaque contre Aramco: le père du système antibalistique israélien Arrow recommande les Pantsir russes

© Sputnik . Maksim Blinov / Aller dans la banque de photosLe système antiaérien russe Pantsir-S1
Le système antiaérien russe Pantsir-S1 - Sputnik France
S'abonner
Un ancien responsable des systèmes antimissiles au ministère israélien de la Défense a affirmé qu’une attaque aux missiles et aux drones semblable à celle qui a été perpétrée contre Saudi Aramco aurait pu être éventuellement repoussée par le système antiaérien russe Pantsir-S1.

Une attaque comme celle aux missiles et aux drones lancée contre des installations pétrolières de Saudi Aramco en Arabie saoudite n’aurait pas pu avoir lieu en Israël, a affirmé Uzi Rubin, ancien responsable des systèmes antimissiles au ministère de la Défense israélien, cité par Defense News.

«Nous avons une superficie moindre, ce qui présente un avantage à bien des égards, car il s'agit d'un avantage pour le contrôle de notre espace aérien», a souligné celui qui a dirigé la conception du système Arrow.

Selon lui, le grand problème de l’Arabie saoudite dans cette attaque était de détecter les menaces à basse altitude.

Des systèmes antimissiles américains Patriot - Sputnik France
Attaque contre Saudi Aramco: le système Patriot non conforme aux caractéristiques déclarées, dit la Défense russe
Il a reconnu toutefois que plus la superficie du terrain est grande, plus il est difficile de le contrôler.

Uzi Rubin a affirmé qu’il n’y avait besoin «de rien d'extraordinaire». Pour abatte des cibles du genre, le système antiaérien russe Pantsir-S1 conviendrait parfaitement, a-t-il indiqué.

L’attaque contre Saudi Aramco

Après l'attaque, un responsable du ministère russe de la Défense a déclaré que «les systèmes Patriot et Aegis tant vantés par les Américains» n’étaient pas conformes aux paramètres déclarés et n’avaient «qu’une faible efficacité de lutte contre des cibles aériennes de petites dimensions et les missiles de croisière».

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, avait précédemment affirmé que «parfois, les systèmes antiaériens du monde entier donnent des résultats contradictoires».

L’attaque avait été revendiquée par les rebelles yéménites houthis, mais Mike Pompeo avait officiellement remis en question la version yéménite en parlant d'une implication de l'Iran dans ces attaques.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала