Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un bourdon à l’origine d’une alerte attentat dans un lycée d’Aix-en-Provence - vidéo

CC0 / skovpallemand / Un bourdon
Un bourdon - Sputnik France
S'abonner
Des élèves d’un lycée d’Aix-en-Provence ont été pris de panique et leurs cris, qui pouvaient faire croire à un attentat, ont provoqué le déclenchement d’une alerte. Les policiers rapidement arrivés sur les lieux ont constaté qu’il s’agissait d’un simple bourdon qui volait dans la classe.

Pris de panique mardi 5 novembre, les élèves d’une classe du lycée Paul-Cézanne à Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, se sont mis à hurler en voyant un gros bourdon, a relaté la presse.

D’autant plus que le professeur avait refusé d’ouvrir la porte pour laisser sortir l’insecte.

«On est 31 filles dans cette classe, a expliqué Romane citée par France Bleu. Certaines ont la phobie des gros insectes. Et le prof ne voulait pas qu'on sorte. Alors on a crié!»

À l’étage inférieur, l’enseignant qui donnait un cours a été très inquiet et a appliqué les consignes de confinement. Une mesure prévue en cas d’attentat. Plusieurs élèves ont alors envoyés des textos et des vidéos à leurs familles qui ont décidé d’appeler la police.

L’alerte a été lancée par des parents

Les appels étant assez nombreux, la police a dépêché au lycée une douzaine d’hommes.

«L’information qui nous était donnée par les messages d’alerte, c’est que des élèves étaient séquestrés dans une classe. Face à cela, on part forcément sur une configuration attentat», a confié un commissaire de police à 20 Minutes.

Un moustique - Sputnik France
La piqûre d’un insecte non–identifié au Vietnam provoque la mort d’un touriste
Une intervention d’urgence a alors été mise en place et les policiers sont arrivés armés de fusils d’assaut, pensant devoir éventuellement faire «face à un assaillant qui peut être armé d’une kalachnikov».

Arrivés sur les lieux, les policiers ont été informés par un responsable de l’établissement que c’était un gros bourdon qui avait causé tant de frayeur.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала