Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie vue comme un allié par un nombre croissant d’Américains

S'abonner
Selon un sondage du Reagan Institute, la Russie n’est plus le premier ennemi des États-Unis. C’est la Chine qui lui a «arraché la palme». Le nombre d’Américains pour lesquels la Russie est un allié a en outre augmenté.

Alors que la Russie est considérée comme un ennemi par 71% des Américains, la part de ceux l’estimant être un allié est passée de 19% en 2018 à 28% en 2019, constate le Reagan Institute via un sondage annuel d'opinion publique.

Tour Eiffel - Sputnik France
Les trois quarts des Français veulent un réchauffement des relations entre Paris et Moscou
La Chine est considérée comme le pays présentant la plus grande menace par le plus grand nombre d'Américains (28%). La Russie la suit de près avec 25%. Dans le sondage de 2018, elle était en tête de liste avec 30% et la Chine en deuxième position avec 21%.

La Chine et la Russie sont suivies par la Corée du Nord (14%), l'Iran (9%) et l'Irak (5%). 4% des Américains se considèrent «eux-mêmes» comme la plus grande menace pour les États-Unis.

La cyber-sécurité en premier

Union européenne  - Sputnik France
De quel côté seraient les Européens en cas de conflit entre la Russie et les USA? Des réponses hétérogènes
Davantage de personnes (24%) sont préoccupées par le fait que la Russie serait à l’origine de cyberattaques perpétrées contre les États-Unis que par son aide à des pays «voyous» comme l’Iran (21%), ou par sa prétendue ingérence dans les élections américaines (20%).

En ce qui concerne la Syrie, où la Russie est impliquée, une faible majorité d'Américains disent approuver le retrait des troupes américaines de ce pays (51%).

Le sondage a été réalisé par le Reagan Institute fin octobre 2019 auprès d’un millier d’habitants, la marge d’erreur statistique étant de 3,1%.

La vision russe

Selon un sondage publié par le centre russe d'étude de l'opinion publique Vtsiom le 18 novembre, la majorité absolue des Russes (85%) perçoivent les actuelles relations russo-américaines de manière négative. 52% les qualifient de «tendues», 20% de «froides» et 13% «d’hostiles».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала