Un ordinateur contenant des éléments sur l’affaire Griveaux volé à Juan Branco

L’avocat Juan Branco, proche de l’«artiste» russe Piotr Pavlenski qui avait diffusé les vidéos intimes dans l’affaire Griveaux, s’est fait dérober son ordinateur portable ce lundi. Des éléments concernant l’affaire y sont enregistrés, selon l’intéressé.

L’avocat Juan Branco, dont le nom a plusieurs fois été cité au cours de l’affaire Griveaux, a porté plainte pour le vol de son ordinateur portable, rapporte Le Parisien. Les faits se sont déroulés lundi soir, dans un restaurant du VIe arrondissement. L’ordinateur placé dans un sac a été subtilisé après un moment d’inattention, un disque dur a également disparu, selon le quotidien.

«Quelqu'un a essayé de me distraire en me parlant de l'affaire Griveaux et quand je me suis retourné mon sac a été ouvert avec mon ordinateur qui avait disparu […] l'ordinateur professionnel où il y a tous les éléments sur cette affaire», a déclaré Juan Branco à France Info.

Les enquêteurs comptent sur les caméras de surveillance

L’enquête a été confiée au 3e district de la police judiciaire parisienne. Les employés du restaurant, situé rue Lobineau, ont confié les enregistrements de vidéosurveillance aux policiers.

Juan Branco avait été consulté par l’«artiste» russe Piotr Pavlenski, avant que celui-ci ne diffuse les vidéos à caractère sexuel de Benjamin Griveaux. L’avocat avait finalement renoncé à défendre M.Pavlenski, laissant sa place à Yassine Bouzrou.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала