L'Institut Pasteur explique quand il espère voir les premiers impacts du confinement

© SputnikParis au soir du 25 mars, 9e jour de confinement
Paris au soir du 25 mars, 9e jour de confinement - Sputnik France
Alors qu'Édouard Philippe a prolongé le confinement jusqu'au 15 avril, l'Institut Pasteur a annoncé ce samedi 28 mars qu'il espérait voir les «premiers impacts» du confinement en «fin de semaine prochaine».

Les autorités espèrent pouvoir voir «les premiers impacts» des mesures de confinement sur l'épidémie de Covid-19 «en fin de semaine prochaine», a indiqué samedi le docteur Arnaud Fontanet, épidémiologiste de l'Institut Pasteur, membre du Conseil scientifique installé par le gouvernement.

«Pour pouvoir estimer l'impact de ces mesures de confinement sur l'indicateur principal qui est le nombre de cas quotidien d'admissions en réanimation, il va falloir attendre un peu», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre. «On ne pourra les voir et, on l'espère, qu'en fin de semaine prochaine», a-t-il ajouté cité par l'AFP.

French Prime Minister Edouard Philippe delivers his speech during a press conference in Paris, Wednesday, Jan. 9, 2019. - Sputnik France
«Les 15 premiers jours d'avril seront encore plus difficiles», prévient Édouard Philippe - vidéo
Il a expliqué que ce délai était lié au fait que certains malades déjà contaminés avant le confinement pouvaient continuer à arriver en réanimation.

Grâce aux mesures prises, gestes barrière, distanciation sociale, confinement, l'objectif est de réduire de trois à «moins de un», le «nombre de reproduction de base» du virus, c'est-à-dire le nombre de personnes contaminées par un malade.

«Si un malade infecte moins d'une personne, l'épidémie va décliner», a souligné le professeur Fontanet.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала