Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Cette dose de vitamine D pourrait augmenter vos chances de résister au Covid-19

S'abonner
Une dose supplémentaire de vitamine D, allant de 20 à 50 microgrammes par jour, peut être recommandée aux personnes vulnérables et au personnel hospitalier comme moyen de se protéger contre le coronavirus, estiment des médecins irlandais.

Les personnes ayant de faibles niveaux de vitamine D ont un risque plus élevé d'être atteintes par une infection aiguë des voies respiratoires, y compris le Covid-19, indique une étude publiée dans l’Irish Medical Journal.

Une tisane - Sputnik France
Les aliments bons pour le moral alors que la pandémie frappe de plein fouet

En revanche, une supplémentation en vitamine D, notamment une dose de 20 à 50 microgrammes par jour, est une mesure à court terme pour traiter spécifiquement le risque de contamination au Covid-19 au cours des trois à six prochains mois.

Les auteurs de cette étude estiment que bien que le lien de cause à effet entre carence en vitamine D et risque d’avoir cette infection n’ait pas encore été établi, une autre étude menée en septembre 2019 auprès de 21.000 personnes montre qu’un manque de cette vitamine augmente de 64% le risque de contracter une infection respiratoire.

«Nos résultats appellent à la supplémentation immédiate en vitamine D de tous les patients hospitalisés, des résidents des unités de soins de longue durée et des personnes âgées irlandaises. Nos résultats suggèrent également que la supplémentation en vitamine D de la population adulte, et en particulier des travailleurs de santé en première ligne, pourrait aider à limiter la contamination et aplatir la courbe du Covid-19», estime le docteur Declan Byrne.

L’étude indique également que la supplémentation en vitamine D «s'est avérée supprimer la protéine CD26, un récepteur situé à la surface des cellules qui est considéré comme facilitant l'entrée du virus Covid-19 dans la cellule hôte».

«Vitamine du soleil»

La vitamine D est parfois appelée «vitamine du soleil», car sa quantité dans le corps dépend des jours ensoleillés de l'année. Les rayons du soleil participent à hauteur de 80% à l’apport de vitamine D, qu’ils «fabriquent» dans les couches profondes de l’épiderme, alors que l’alimentation n’en apporte que 20% tout au plus.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала