Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

WikiLeaks alarmé par la nouvelle sur le premier décès dû au Covid-19 dans la prison d’Assange

© Sputnik . Demond CuretonPrison Belmarsh à Londres
Prison Belmarsh à Londres - Sputnik France
S'abonner
Après l’annonce sur la mort d’un détenu contaminé par le coronavirus dans la prison de haute sécurité de Belmarsh, où se trouve le lanceur d’alerte Julian Assange, WikiLeaks a exprimé son inquiétude sur Twitter.

WikiLeaks a de nouveau exprimé sa préoccupation, mardi 7 avril, par l’état de santé de son fondateur, Julian Assange, après que la prison de haute sécurité de Belmarsh à Londres, où il est détenu, a confirmé la première mort due au Covid-19.

«Il y a deux semaines, le juge a refusé de libérer Julian Assange sous caution en disant que M.Assange et les autres prisonniers seraient en sécurité dans la prison de Belmarsh. Aujourd'hui, la BBC signale le premier décès à Belmarsh, et de nombreux autres prisonniers sont infectés», a indiqué WikiLeaks sur Twitter.

La chaîne de télévision BBC avait précédemment annoncé, citant des documents internes, que neuf personnes détenues dans les prisons du pays, et notamment un détenu de Belmarsh, étaient décédées après avoir contracté le coronavirus.

Assange dans la prison de Belmarsh

Incarcéré, le fondateur de Wikileaks risque d’être extradé vers les États-Unis où il encourt 175 ans de prison. Sur fond de propagation du Covid-19 et préoccupés par l'état de santé de Julian Assange, ses avocats ont demandé sa remise en liberté sous caution.

Cette demande a été rejetée le 25 mars par la Westminster Magistrates' Court qui a statué que M.Assange devait rester en prison.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала