Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Plus de la moitié des Français ne font pas confiance au gouvernement pour limiter l’épidémie, selon un sondage

© AP Photo / Christophe EnaÉdouard Philippe
Édouard Philippe - Sputnik France
S'abonner
Un récent sondage révèle que plus de la moitié des Français ne croient pas le gouvernement capable de limiter les effets de la pandémie. Un chiffre néanmoins en baisse, depuis l’allocution du Président. Les opinions sont plus partagées quant à un éventuel déconfinement à partir du 11 mai.

Un sondage OpinionWay pour Les Échos tente de prendre la température de l’opinion française, quelques jours après la dernière allocution du chef de l’État. Il en ressort que plus d’un Français sur deux ne fait pas confiance au gouvernement pour limiter les effets de la pandémie (52%). Ce chiffre est malgré tout en baisse, et il faut remonter au 27 mars pour trouver une cote de confiance aussi élevée, rapporte Les Échos.

Des gens portant des masques se réposent au pied de la Tour Eiffel - Sputnik France
«Le Président se trompe», le port du masque est nécessaire «dès maintenant»

Plus généralement, les Français restent pessimistes face à la crise sanitaire, 77% se déclarant inquiets à propos de la pandémie. Des craintes encore plus marquées sur les sujets économiques. 90% des sondés pensent ainsi que la situation de l’économie française va se dégrader dans les prochains mois, et 53% pensent que leur situation financière va en pâtir.

Un déconfinement qui divise

Les Français sont cependant plus partagés sur la question du déconfinement, suite à l’allocution d’Emmanuel Macron qui esquissait une reprise des activités après le 11 mai, avec notamment la réouverture des écoles. Alors que 35% des Français pensent que le confinement devrait être levé pour tout le monde à cette date, 39% pensent au contraire qu’il devrait être maintenu pour tous.

Enfin, les sondés sont sceptiques quant à la capacité des établissements scolaires à assurer leur mission, à compter du 11 mai. En particulier concernant les enfants en bas âge. Ainsi, 79% des personnes interrogées pensent que les écoles maternelles ne sont pas prêtes à accueillir à nouveau des élèves, contre 65% pour les lycées.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала