Faut-il laver les pattes de son chien pour l'empêcher de rapporter le coronavirus?

Le coronavirus continue de faire des morts, mais il y a également des victimes collatérales de l’épidémie: nos amies les bêtes. Ainsi, des animaux de compagnie ont été brûlés ou intoxiqués par leurs propres maîtres qui voulaient les désinfecter après une balade. Est-ce vraiment nécessaire et si oui, comment faut-il faire?

Nombreux sont aujourd’hui les maîtres d’animaux de compagnie, en premier lieu de chiens, qui, rentrés d’une promenade avec leur ami à quatre pattes, veulent coûte que coûte lui désinfecter les pattes.

Plusieurs vétérinaires français ont d’ailleurs déjà lancé l’alerte. En effet, de nombreux propriétaires de chiens et de chats qui redoutent que leur animal de compagnie ne ramène le dangereux virus chez eux, leur désinfectent les pattes avec du gel hydroalcoolique ou de l'eau de Javel. Deux produits qui sont toxiques pour les animaux. Faut-il vraiment insister sur ce geste pour éviter la pénétration du coronavirus à la maison?  RTL Info explique.

«Trop de chats et de chiens en ce moment sont intoxiqués ou brûlés par des produits désinfectants, par de la Javel. Donc la première règle, c’est qu’on ne met jamais ce type de produit sur son animal», a souligné Amélie Schildt, journaliste à RTL Info.

Un chien - Sputnik France
Des chiens brûlés à la javel après une «désinfection» par leurs maîtres
Toutefois, l’opération même n’est pas à proscrire. Quand l’animal revient de promenade, il est possible de lui nettoyer les pattes, mais avec de l’eau savonneuse.

«C’est l’homme qui contamine l’animal, jamais l’inverse»

La journaliste a rappelé également que nos amis à quatre pattes ne transmettaient par le coronavirus à l’homme.

«Les chats et les chiens ne peuvent pas vous contaminer, vous transmettre le coronavirus. C’est un fait établi», a-t-elle souligné.

Mais s’il ne transmet pas le coronavirus à l’homme, l’animal de compagnie peut tout de même le ramener à la maison sur ses pattes ou sa fourrure. Cela étant, il est conseillé de se laver les mains après l’avoir caressé, avoir touché à sa gamelle ou à sa litière.

Cependant, «on évite les contacts trop rapprochés. On ne fait pas de bisous à son animal en ce moment. Ce sont des mesures de précaution […] Mais c’est l’homme qui contamine l’animal, jamais l’inverse», a-t-elle encore fait remarquer.

Ainsi, «les contacts trop rapprochés» sont à éviter. Même si c’est très très dur…

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала