Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Lâche sale fils de p…»: des policiers frappés et insultés par une foule en pleine arrestation à Bruxelles – vidéo

S'abonner
Des passants ont attaqué des policiers qui procédaient à une interpellation dans la commune bruxelloise d’Anderlecht, en témoigne une vidéo partagée dans la soirée du 20 mai par le Syndicat libre de la fonction publique (SLFP) Police. Ce dernier a sollicité les autorités de la capitale belge en lien avec cet incident.

Une vidéo montrant une altercation entre des policiers en mission et des passants à Anderlecht, commune bruxelloise, a été publiée le 20 mai sur Facebook par le Syndicat libre de la fonction publique (SLFP) Police. La séquence montre trois policiers violemment battus et insultés.

«Nous partageons ces images pour attirer l’attention: cela ne peut pas continuer de la sorte», a indiqué le vice-président national du Syndicat libre de la fonction publique (SLFP) Police, Vincent Houssin, dans les colonnes de Het Nieuwsblad.

Il a expliqué que les agents de police étaient en train d’arrêter un suspect pour faits graves.

Ce dernier, s’opposant à son arrestation, a crié aux policiers: «Lâche sale fils de p…».

Les autorités bruxelloises interpellées

Le syndicat en question a interpellé le secrétaire d’État Pascal Smet et le ministre flamand Benjamin Dalle en lien avec cet épisode.

«Comment nos collègues font leur travail à Anderlecht (Chaussée de Mons)… Que pensez-vous Pascal Smet et Benjamin Dalle? Nos collègues auraient-ils dû faire autrement? Était-ce une priorité?» indique le syndicat sur sa page Facebook.

Réagissant ce 21 mai à cet incident, Benjamin Dalle a condamné la violence vis-à-vis des policiers.

Des motos  - Sputnik France
Rodéo sauvage en Seine-Saint-Denis: huit interpellations et un policier blessé - photos
«La violence à l’encontre de la police est inacceptable. Les auteurs doivent être sévèrement punis. Les policiers travaillent souvent dans des circonstances difficiles. Ils méritent notre respect», selon son message sur Twitter.

Le bourgmestre d’Anderlecht, Fabrice Cumps, a fait savoir qu’il avait lui-même donné instruction à la police d’effectuer des contrôles sévères afin d’identifier les auteurs des vols qui se sont intensifiés dans cette commune, selon les plaintes des habitants.

«Lors de l’intervention [filmée par un amateur, ndlr], cette instruction a été suivie et la police a tenté d’intercepter des voleurs. Nous savons que ce n’est pas une commune facile. Je me suis immédiatement informé de l’état de santé des policiers», a tenu à souligner ce jeudi le bourgmestre.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала