«Arrêtez de nous traiter comme des animaux»: ces propos d’un policier indignent sur la Toile

© Sputnik . Artur GabdrahmanovDes policiers à Washington
Des policiers à Washington  - Sputnik France
Le président d'un syndicat policier à New York, Mike O’Meara, a réagi à l’ambiance «anti-police» qui règne aux États-Unis suite au meurtre de George Floyd. «Arrêtez de nous traiter comme des animaux», a-t-il déclaré, une phrase qui est mal passée sur les réseaux sociaux.

Pour répondre aux critiques faites aux forces de l’ordre américaines depuis le début de l’affaire George Floyd, le président d'un syndicat policier à New York, Mike O’Meara, a tenu à prendre position.

«Arrêtez de nous traiter comme des animaux ou des voyous et commencez à nous traiter avec respect», a-t-il annoncé lors d’un discours devant la presse, entouré de plusieurs agents.

​Il a également expliqué que la plupart des interactions entre la population et les fonctionnaires se déroulent bien.

La Toile réagit

De nombreux internautes ont réagi dans la foulée aux propos tenus par M.O’Meara. Plusieurs d’entre eux ont remarqué qu’il y avait très peu de personnes «de couleur» à côté de lui.

«Aucune femme et une seule personne de couleur derrière lui.»

«Peut-être que s'ils cessaient d'agir comme des animaux et des voyous, les gens les respecteraient davantage?»

​«Désolé, le respect se mérite.»

​«Arrêtez de tuer des Noirs.»

​Certains ont toutefois défendu la police.

«La majorité des policiers sont de bonnes personnes. Il y a de mauvaises pommes comme il y en a dans tous les groupes. Je suis fatigué des gens qui diabolisent la police à cause d'un acte terrible», a écrit une utilisatrice de Twitter.

Manifestations à l’échelle planétaire

Le meurtre de George Floyd a fait descendre des dizaines de milliers d'Américains dans les rues de leurs villes. L’indignation a gagné progressivement le reste de la planète.

Le 6 juin, des manifestations se sont déroulées de l'Australie à la Tunisie en passant par la France et le Royaume-Uni, les protestataires dénonçant aussi le racisme dans leur propre pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала