Le porte-parole du Kremlin explicite l’attitude de Poutine vis-à-vis de l’homophobie

© Sputnik . Aleksey Nikolskiy / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik France
Rappelant que le Président russe s’était déjà exprimé sur le sujet dans plusieurs entretiens, son porte-parole a expliqué que Vladimir Poutine ne tolérait aucun excès, dont les manifestations homophobes. De plus, il a estimé que la loi en vigueur en Russie était mal interprétée par certains pays occidentaux.

Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe, a déclaré que Vladimir Poutine ne tolérait aucun excès, y compris vis-à-vis des manifestations homophobes. Telle fut sa réponse à la question d’un journaliste sur l’attitude du chef de l’État à l’égard des propos homophobes.

Il a par ailleurs rappelé que M.Poutine avait à maintes reprises répondu à ce type de questions dans des interviews accordées à des médias russes et étrangers.

«Vous savez que le Président parle toujours d’une loi concrète qui est mal interprétée dans certains pays occidentaux. Il rejette toutes les accusations qui disent que dans ce domaine, des mesures répressives émanent de l’État», a poursuivi M.Peskov.

Le porte-parole a ajouté que le Président prêtait dans le même temps attention aux coutumes nationales en Russie.

Thierry Mariani - Sputnik France
«Une décision de bon sens»: Thierry Mariani sur la position de Poutine au sujet de «Parents 1 et 2»
«Dans certaines républiques, les racines historiques ont leur particularité qu’on ne peut pas abstraire».

Quant à savoir si le Kremlin a pris connaissance de la série qui relate la persécution des homosexuels en Russie, notamment en Tchétchénie, il a répondu que la présidence avait des choses plus importantes à faire. Ainsi, Dmitri Peskov a invité à ne pas exagérer l’importance de ce type de séries.

Loi interdisant la propagande LGBT auprès des mineurs

En 2013, Vladimir Poutine a signé la loi interdisant la propagande des relations homosexuelles auprès des mineurs. Elle prévoit des amendes dont le montant diffère en fonction du statut de la partie se trouvant derrière: simple citoyen, fonctionnaire, personne juridique ou médias. Le Président a insisté à plusieurs reprises sur le fait qu’en Russie, aucune atteinte aux droits des LGBT n’était portée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала