«Nous sommes déjà dans la deuxième vague», affirme la présidente d’une association de médecins allemande

© Sputnik . Igor Zarembo / Aller dans la banque de photosCoronavirus en Allemagne
Coronavirus en Allemagne - Sputnik France
La présidente du Marburger Bund, la plus grande association de médecins en Allemagne, a affirmé dans le quotidien Augsburger Allgemeine que la seconde vague de l’épidémie touchait déjà le pays. Elle a toutefois souligné que les hôpitaux étaient davantage préparés que lors de la première vague.

Dans un entretien publié ce mardi 4 août dans le quotidien allemand Augsburger Allgemeine, Susanne Johna, la présidente de l’association de médecins Marburger Bund, a affirmé que la deuxième vague de coronavirus était déjà là. Elle a ensuite expliqué comment les hôpitaux du pays comptaient gérer la suite de l’épidémie.

«Nous sommes déjà dans la deuxième vague à faible croissance», a-t-elle déclaré, soulignant que les hôpitaux y sont préparés «parce que l’épidémie se développe lentement».

En effet, au cours des deux dernières semaines le nombre de nouveaux cas quotidiens en Allemagne a approché le millier, tandis que ce nombre était resté sous les 500 au début du mois de juillet.

Une clinique de Berlin pendant la pandémie de coronavirus - Sputnik France
Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne

L’experte a toutefois souligné que la deuxième vague «n’était pas comparable à la première de mars et d’avril». À ce propos, le président de l’Institut allemand Robert Koch, Lothar Wheeler, a quant à lui commenté la situation fin juillet, annonçant ne pas savoir «s’il s’agit du début de la deuxième vague, mais c’est possible».

Un système progressif

En pratique, les hôpitaux mettront dans un premier temps moins de lits en soins intensifs à disposition des patients atteints du Covid-19, a précisé Mme Johna, mais un système progressif par étapes sera mis en place. En cas de surcharge d’un service, la «deuxième phase» entrera en vigueur et les capacités de soins seront augmentées 24 heures plus tard.

«Cela se poursuit pas à pas jusqu'à ce que, dans la phase d'alarme et d'expansion la plus élevée, toutes les capacités de soins intensifs disponibles pour les patients atteints de Covid-19 soient épuisées», a-t-elle poursuivi. Actuellement, 272 patients sont traités en soins intensifs, dont 129 sous respirateur, a indiqué le quotidien allemand. Le pays compte actuellement 21.000 lits disponibles en soins intensifs.

«Nous avons tous un désir ardent de retour à la normale. Mais nous sommes dans une situation qui n’est pas normale», a affirmé la médecin. «Tant qu'il n'y a pas de médicaments pour traiter le Covid-19, la propagation du virus doit être contenue» via «la distanciation sociale, le lavage des mains et le port du masque» a-t-elle conclu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала