Plus de 700 blessés suite aux affrontements entre manifestants et police à Beyrouth

© Sputnik . Valeri Melnikov  / Aller dans la banque de photosSituation à Beyrouth
Situation à Beyrouth - Sputnik France
Quatre jours après l'explosion qui a ravagé le port et plusieurs quartiers de Beyrouth, plus de 700 personnes ont été blessées et un policier est mort lors des manifestations survenues dans le centre de la capitale libanaise et ayant eu pour but d’exprimer une colère contre le gouvernement.

Au moins 728 personnes ont été blessées samedi 8 août lors d’affrontements entre des manifestants et les forces de l’ordre à Beyrouth, rapporte la chaîne qatarie Al Jazeera.

Un précédent bilan faisait état de 490 blessés. En outre, lors de la manifestation un policier a été tué.

Des policiers ont été touchés par des jets de pierre, un feu a été allumé sur la place des Martyrs, où de fausses potences en bois ont été érigées, tandis qu'une pancarte, comme l’indique Reuters, réclamait «la démission ou la pendaison».

Les forces de sécurité libanaises ont tiré des gaz lacrymogènes pour tenter de contrôler la situation. Des balles en caoutchouc semblent aussi avoir été tirées et des militaires ont été déployés dans le secteur.

Des élections parlementaires anticipées promises

Beyrouth - Sputnik France
Retrouvé blessé mais vivant en mer, 30 heures après l’explosion à Beyrouth
Comme l’indique la chaîne de télévision Al-Hadath, «le calme est revenu dans les rues de la capitale libanaise» après que l'armée a libéré le siège du ministère des Affaires étrangères, ainsi que les bâtiments des ministères de l'Économie et de l'Énergie, saisis par des manifestants et après que le Premier ministre libanais, Hassan Diab, a annoncé qu'il allait proposer des élections parlementaires anticipées dans le pays.

Dans un discours télévisé, le chef du gouvernement a estimé que seules «des élections anticipées peuvent permettre de sortir de la crise structurelle», ajoutant qu'il était prêt à rester au pouvoir «pendant deux mois», le temps que les forces politiques s'entendent à ce sujet.

Une manifestation antigouvernementale

Des milliers de personnes ont rejoint samedi 8 août le cortège d'une manifestation antigouvernementale à Beyrouth, en exigeant des réformes et le départ des autorités actuelles.

Le rassemblement a vite dégénéré en affrontements avec les forces de l'ordre. Les manifestants ont pris d'assaut les sièges de quatre ministères et celui de l'Association des banques.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала