Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'opposante principale à Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaïa, a quitté la Biélorussie

© Sputnik . Ilia PitalevL'opposante principale à Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaïa
L'opposante principale à Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaïa - Sputnik France
S'abonner
Le ministère lituanien des Affaires étrangères a indiqué sur son compte Twitter que Svetlana Tikhanovskaïa, l'opposante principale à Loukachenko, se trouve en Lituanie.

L'opposante principale au Président biélorusse réélu Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaïa, a quitté la Biélorussie. Elle est en sécurité et se trouve en Lituanie, indique le ministère des Affaires étrangères de ce pays sur Twitter.

Dans une vidéo publiée ensuite, Mme Tikhanovskaïa a expliqué avoir pris la «décision difficile», «de manière indépendante», de quitter la Biélorussie pour la Lituanie. Elle a appelé ses concitoyens à prendre soin d'eux et a tenu à souligner que les enfants sont la chose la plus importante dans la vie.

Au lendemain de l’élection en Biélorussie, dont les résultats ont provoqué des manifestations à travers le pays, la représentante de l'équipe de Svetlana Tikhanovskaïa, Maria Kolesnikova, a déclaré que les autorités devaient accepter leur défaite, car «la volonté du peuple biélorusse ne peut être falsifiée». Son équipe a ainsi exigé un transfert pacifique du pouvoir sans exclure de nouvelles manifestations.

Des émeutes éclatent suite à la présidentielle

Le 9 août,d’après la commission électorale, 80,08% des électeurs à l’élection présidentielle ont voté pour le chef de l’État biélorusse actuel qui dirige le pays depuis plus de 26 ans.

Minsk, Biélorussie (photo d'archives) - Sputnik France
En Biélorussie, des CRS confondent un bus avec un fourgon cellulaire – vidéo

Des manifestations ont éclaté suite à la publication des sondages de sortie des urnes qui accordaient une victoire écrasante à Alexandre Loukachenko.

Des rassemblements se sont organisés dans plusieurs endroits de la capitale, mais aussi à Brest, Kobryn, Pinsk, Baranovitchi, Gomel et Grodno.

Le 10 août, les manifestations et les interpellations ont repris. D’après les correspondants de Sputnik sur place, des balles en caoutchouc et des grenades assourdissantes ont été utilisées à Minsk.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала