Une fuite d’oxygène à bord de l’ISS, l’équipage se confine dans le segment russe

© NASAInternational Space Station (ISS)
International Space Station (ISS) - Sputnik France
L’équipage de la Station spatiale internationale restera confiné dans le segment russe de l’ISS suite à la découverte d’une fuite d’oxygène, a annoncé l’agence spatiale russe Roscosmos. La fuite se serait produite dans le segment américain de la station.

Une fuite d’oxygène a été enregistrée à bord de la Station spatiale internationale (ISS) où se trouvent actuellement trois astronautes, Anatoli Ivanichine, Ivan Vagner et Christopher Cassidy, a déclaré jeudi 20 août à Sputnik le service de presse de Roscosmos, le holding spatial russe.

La fuite se serait produite dans le segment américain de la station, a appris Sputnik d’une source informée.

ISS - Sputnik France
Le module américain de l'ISS pourrait propager du benzène toxique
Les trois hommes resteront confinés pendant trois jours dans le segment russe de la station pour permettre de contrôler le segment américain, a ajouté Roscosmos.

«Selon le groupe central de contrôle du segment russe de l’ISS, les membres d’équipage passeront dans le module Zvezda vendredi 21 août pour procéder au contrôle de pressurisation dans les modules du segment américain», a indiqué le service de presse.

Cette décision a été prise par les spécialistes américains, selon Roscosmos.

«Les travaux prévus par le calendrier continueront pendant les trois jours où les membres d’équipage se trouveront dans le segment russe. Il n’y a aucune menace pour l’équipage et la station», a noté le service de presse.

Trouver la fuite d’oxygène comme un courant d’air dans un appartement

Selon le cosmonaute russe Pavel Vinogradov, les membres d’équipage commenceront par fermer les sas de passage entre les modules.

«C’est une procédure normale. Pour voir quel module n’est pas étanche, il faut le fermer et voir s’il y a une fuite ou non. Si vous avez plusieurs pièces dans votre appartement, vous fermez les portes pour voir où il y a un courant d’air», a expliqué le cosmonaute.

Selon lui, quand les astronautes auront identifié le module non étanche, ils utiliseront des équipements spéciaux à ultrasons.

«Il y a des détecteurs à ultrasons spéciaux. Nous avons appris à rechercher les fuites, grandes et petites, en quelques décennies. Cela ne pose aucun problème», a conclu M.Vinogradov.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала