La Turquie prolonge son exploration en Méditerranée orientale

Ankara a annoncé le 21 octobre l'extension d'une mission d'exploration gazière en Méditerranée orientale, une démarche qui devrait exacerber les tensions dans la région.

La marine turque a annoncé mercredi que les travaux exploratoires du navire Oruç Reis et de deux autres bateaux dans une zone contestée en Méditerranée orientale se poursuivraient jusqu'au 27 octobre, contre le 22 octobre préalablement.

La Grèce et Chypre, qui revendiquent aussi ces eaux, considèrent les études sismiques menées par la Turquie comme illégales.

Ankara avait suspendu le mois dernier les travaux du navire Oruç Reis pour «laisser place à la diplomatie» en amont d'un sommet de l'Union européenne lors duquel Nicosie a cherché à obtenir des sanctions contre la Turquie.

Zone disputée de la Méditerranée orientale

un avion, image d'illustration - Sputnik France
Le ministre grec des Affaires étrangères interdit de passage par la Turquie durant 20 minutes
Les tensions persistent entre la Turquie et la Grèce concernant la zone disputée en Méditerranée orientale. Le 14 octobre, Recep Tayyip Erdogan a promis à Athènes et à l'administration chypriote grecque «la réponse qu’elles méritent sur le terrain».

Ses déclarations sont intervenues après qu’Ankara a renvoyé le navire Oruc Reis pour y faire une étude sismique dans la zone contestée en Méditerranée orientale.

La Grèce a qualifié cette action turque, qui avait déjà provoqué des tensions au mois d'août, de «grave escalade» menaçant la paix régionale compte tenu du fait que la semaine dernière, les deux pays avaient convenu de prendre des mesures de confiance mutuelle et d'organiser des discussions bilatérales sur leur contentieux maritime.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала