Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une aide-soignante explique son refus de se faire vacciner

S'abonner
Alors que la campagne de vaccination a débuté dans les Ehpad français, certains soignants refusent de se faire immuniser. «Dans tous les vaccins, il y a des effets indésirables», explique une professionnelle sur CNews.

Alors que les résidents des Ehpad commencent à se faire vacciner contre le Covid-19, des soignants ont décidé de ne pas le faire. Sandra Tricheux, aide-soignante dans un Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, a expliqué son choix sur CNews.

«Dans tous les vaccins, il y a des effets indésirables», avance-t-elle.

Elle dit qu’elle n’a rien contre les vaccins en général et qu’elle est vaccinée contre la grippe, mais que celui contre le coronavirus est trop récent.

«On sait que les scientifiques ont fait beaucoup de progrès. La science avance. Mais c’est assez prématuré de se faire vacciner tout de suite. On n’a que six mois de recul par rapport au vaccin», détaille-t-elle.

Le vaccin contre le Covid-19 de l’alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech pourrait bientôt être autorisé en Europe - Sputnik France
Vaccins contre le Covid-19: «une cascade très négative» d’effets secondaires à craindre?
Sandra a peur qu’on lui dise dans cinq ans qu’elle a un problème neurologique ou musculaire.

«Ce sont tous les effets indésirables que l’on ne connaît pas qui me font peur. Peut-être qu’il n’y en aura pas. Mais c’est ce qui m’inquiète actuellement», a-t-elle confié.

Les Français sont en majorité circonspects

Selon un récent sondage réalisé par l’Institut Elabe pour BFM TV, seuls 38% des Français se déclarent prêts à recevoir les injections dans les mois à venir. Au contraire, 45% disent ne pas vouloir s’y soumettre, alors que 17% sont pour l’heure hésitants. La proportion de refus atteint jusqu’à 63% chez les 25-34 ans, mais chute à 23% chez les 65 ans et plus.

Pour les 38% des Français ayant l’intention de se faire vacciner, 56% déclarent vouloir le faire le plus rapidement possible, alors que 44% préféreraient attendre encore quelques semaines.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала