Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le fossile d’un requin de l’époque des dinosaures exhumé en Allemagne – photo

S'abonner
Un spécimen d’Asteracanthus, espèce de requins éteinte à l’époque des dinosaures, a été retrouvé dans le calcaire de Solnhofen en Bavière, célèbre pour ses découvertes paléontologiques. Le fossile, bien préservé, est le premier pour ces animaux identifiés auparavant par des restes de dents et d’épines dorsales, indique une étude.

Le fossile bien préservé d’un requin d’une espèce disparue à la même époque que les dinosaures a été retrouvé par des chercheurs de l'Université de Vienne qui ont publié leurs résultats dans le magazine spécialisé Papers in Palaeontology.

Il s’agit d’un Asteracanthus, membre des Hybodontiformes dont les représentants étaient dotés de mâchoires puissantes qui leur permettaient de broyer les carapaces. Ils sont les ancêtres les plus proches des requins et des raies contemporains.

Les restes ont été découverts dans le calcaire de Solnhofen en Bavière, région dont le climat était tropical il y a environ 150 millions d’années. Cette zone géologique datant du Jurassique supérieur est riche en découvertes d’organismes fossiles dont plusieurs spécimens d’Archaeopteryx, un dinosaure à plumes.

Le requin concerné est connu depuis environ 180 ans grâce à la découverte de dents et épines dorsales. Ce fossile est ainsi le premier à être mis au jour presque totalement préservé.

Un prédateur actif

Asteracanthus était l’un des plus grands poissons cartilagineux de l’époque, estime le paléontologue Sebastian Stumpf de l'Université de Vienne. Il avait deux nageoires dorsales appuyées par des épines proéminentes. En plus de cela, il était doté de 150 dents dont chacune avait une cuspide centrale bien développée. Plusieurs cuspides plus petites se trouvaient sur les deux côtés des dents.

«Ce type spécial de dentition suggère qu'Asteracanthus était un prédateur actif se nourrissant d'un large éventail de proies. C'était certainement l'un des plus impressionnants poissons de son temps», conclut le chercheur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала